Puy-de-Dôme: des éclairs fourrés aux anxiolytiques pour empoisonner son oncle

Puy-de-Dôme: des éclairs fourrés aux anxiolytiques pour empoisonner son oncle

Publié le :

Mercredi 14 Octobre 2015 - 13:44

Mise à jour :

Mercredi 14 Octobre 2015 - 13:52
©Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une quinquagénaire a été placée sous contrôle judiciaire lundi 12 au soir pour avoir tenté d'empoisonner son oncle de 92 ans en lui offrant des éclairs au chocolat bourrés d'anxiolytiques. Des analyses sont actuellement en cours afin de savoir si la dose retrouvée était potentiellement mortelle.

Ce n'est pas la pomme empoisonnée du dessin-animé Blanche Neige mais bien des éclairs au chocolat. Une femme de 52 ans a été mise en examen lundi 12 au soir pour tentative d’empoisonnement après avoir tenté d'intoxiquer son oncle avec des pâtisseries fourrées aux médicaments, a annoncé mardi le parquet de Clermont-Ferrand.

Les faits se sont déroulés samedi 10, à Cébazat, une ville située à moins de dix kilomètres au nord de Clermond-Ferrand. Venue rendre visite à son oncle, âgé de 92 ans et hospitalisé au CHU Hôpital Nord de Clermont-Ferrand, elle lui avait apporté à cette occasion des éclairs et des petits pains au chocolat. Seulement voilà: lorsque le personnel soignant a découpé les pâtisseries afin d'aider le vieil homme à les manger, il s'est alors rendu compte que l'intérieur de ces douceurs avait été creusé et que des cachets étaient fourrés dans la crême pâtisserie.

Selon le quotidien régional La Montagne, qui a révélé l'information, les gâteaux contenaient "des cachets d'anxiolytique puissants dont l'ingestion à fortes doses peut avoir des effets dévastateurs sur l'organisme". Une fois la supercherie découverte, la nièce de la victime, interrogée par les enquêteurs, a simplement déclaré qu'"elle ne voulait pas tuer son oncle, mais le calmer", a précisé la magistrate. Depuis, elle a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire.

L'enquête, qui se poursuit, devrait permettre après analyse de savoir si la dose contenue dans les pâtisseries était potentiellement mortelle. 

 

Une quinquagénaire a tenté d'empoisonner son oncle avec des éclairs au chocolat.

Commentaires

-