Quimper: il agresse aux cris de "sale nègre" un homme de 83 ans

Quimper: il agresse aux cris de "sale nègre" un homme de 83 ans

Publié le :

Samedi 24 Août 2019 - 10:28

Mise à jour :

Samedi 24 Août 2019 - 11:43
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 83 ans a été agressé par un passant, sans domicile fixe, qui aurait proféré des insultes racistes mardi 20 à Quimper. L'agresseur a été condamné à 2 ans de prison vendredi 23.

Le paisible octogénaire jardinait tranquillement avant d'être violemment pris à parti par ce sans-domicile fixe en état d'ivresse. Un homme de 54 ans a été jugé vendredi à Quimper en comparution immédiate pour une agression et des insultes racistes contre un homme de 83 ans mardi dans la sous-préfecture finistérienne.

Comme le rapporte Le Télégramme, le prévenu avait déjà été condamné en février pour des faits de vol mais également pour "meurtre" en 2003. Il avait alors écopé de 16 ans de réclusion criminelle. Les faits jugés vendredi remontaient au mardi 20. La victime était en train de jardiner autour de l'église Sainte-Bernadette quand elle a été prise à partie par l'individu en question.

"Sale nègre, toi tu as un logement et moi je dors dehors", lui a lancé l'homme alcoolisé avant de lancer son chien sur lui. "Il m’a dit: «Il va bouffer du nègre»", a raconté l'octogénaire à la barre qui a tenté de se débattre avec sa binette avant que l’agresseur ne la lui prenne finalement et le frappe avec.

Lire aussi – Bas-Rhin: des tags racistes revendiquent un incendie criminel visant des migrants

Parvenu à échapper à son assaillant, le jardinier a lui-même contacté la police qui a rapidement interpellé l'auteur des faits.

A la barre, le SDF qui a avoué avoir consommé quelques "48 bières avec un pote" le jour des faits s'est défendu de tout racisme, estimant qu'il s'agissait d'une invention de la victime: "je dérange tellement dans le quartier qu’il faut bien trouver une raison pour me faire dégager".

L'agresseur, sous le coup d'un sursis, a été condamné à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt.

Voir:

Insultes racistes contre un policier: un militant d'extrême droite condamné

Décès du maire de Signes: le dérapage raciste d'une élue d'extrême-droite

Injures racistes et harcèlement scolaire: une jeune fille de 11 ans se défenestre

Un homme de 83 ans a été agressé par un passant qui aurait proféré des insultes racistes mardi 20 à Quimper.


Commentaires

-