Homme abattu au fusil de chasse la veille de Noël, un rival amoureux interpellé

Homme abattu au fusil de chasse la veille de Noël, un rival amoureux interpellé

Publié le :

Mercredi 26 Décembre 2018 - 08:28

Mise à jour :

Mercredi 26 Décembre 2018 - 08:32
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme d'une quarantaine d'années a été interpellé lundi dans le Cantal, quelques heures après le meurtre, en pleine rue, d'un individu présenté comme son rival dans un triangle amoureux. Le tireur présumé devrait être mis en examen ce mercredi.

Un homme d'une cinquantaine d'années a été abattu au fusil de chasse, lundi 24 à Aurillac (Cantal), en pleine rue et en plein jour. Un suspect a rapidement pu être interpellé grâce à un témoin.

En cette veille de Noël, deux détonations ont retenti boulevard du Pont-Rouge. Selon les premiers éléments rapportés, la victime a succombé à ces coups de fusil de chasse tirés à bout portant, tandis que le meurtrier prenait la fuite. Un important dispositif policier a été déployé dans la ville sans que celui-ci permette, dans un premier temps, d'arrêter le fuyard.

Voir: Avignon - un homme tué par balles par un motard

Mais alerté par le bruit, un témoin avait pris une photo du tireur, un élément qui a été déterminent pour permettre l'arrestation d'un suspect, en fin d'après-midi dans le secteur de Maur, rapporte La Montagne. L'homme de 42 ans a été placé en garde à vue en prévision de sa mise en examen, qui devrait intervenir ce mercredi 26. L'arme du crime a été retrouvée et identifiée comme la propriété du suspect, lequel n'avait pas d'antécédent de violences. Le juge devra notamment établir une première qualification des faits, lesquels pourraient relever de l'assassinat.

C'est en effet la piste d'un crime passionnel sur fond de jalousie qui serait examinée. Le tireur présumé et la victime auraient tous les deux entretenu une relation avec la même femme, laquelle a été entendue par les enquêteurs. Si la préméditation était retenue, l'homme encourrait la réclusion criminelle à perpétuité.

L'enquête devra également établir comment le suspect, qui ne disposait a priori d'aucun véhicule, a pu parcourir une quarantaine de kilomètres en quelques heures malgré le déploiement des forces de l'ordre dans la ville. Toujours selon La Montagne, un tiers a été placé en garde à vue. Confiée dans un premier temps au parquet d'Aurillac, l'affaire devrait être transférée à celui de Clermont-Ferrand.

Lire aussi:

Corse: un chasseur grièvement blessé par son propre fusil

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Le meurtrier présumé d'un quinquagénaire a été interpellé à la veille de Noël, dans le Cantal.

Commentaires

-