Radouane Lakdim: le parquet de Paris requiert la mise en examen de sa compagne

Radouane Lakdim: le parquet de Paris requiert la mise en examen de sa compagne

Publié le :

Mardi 27 Mars 2018 - 20:41

Mise à jour :

Mardi 27 Mars 2018 - 20:44
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a annoncé ce mardi en fin d'après-midi que la compagne du terroriste Radouane Lakdim avait été déférée au parquet de Paris pour être présentée à un juge d'instruction en vue d'une possible mise en examen.

Au lendemain de sa conférence de presse, le procureur de la République de Paris, François Molins, a annoncé ce mardi 27 en fin d'après-midi que la compagne du terroriste Radouane Lakdim avait été déférée au parquet de Paris pour être présentée à un juge d'instruction. Le parquet a requis sa mise en examen pour " association de malfaiteurs terroristes" ainsi que son placement en détention provisoire. 

Tout comme son compagnon, qui a assassiné quatre personnes vendredi 23 à Trèbes et Carcassonne, la jeune femme de 18 ans était fichée S. François Molins avait indiqué la veille qu'elle s'était convertie à l'islam à l'âge de 16 ans et qu'elle présentait tous les signes d'une radicalisation. Lors de sa déclaration, il a affirmé qu'elle avait crié "Allah Akbar" lors de son interpellation ajoutant qu'elle avait posté sur Facebook, quelques heures avant les attentats, une sourate du Coran disant que "les mécréants" étaient "promis à l'enfer".

Il avait également déclaré qu'elle contestait "toute implication dans l'attaque terroriste" et qu'elle affirmait ne pas avoir été informée des projets de son petit ami. A en croire les investigations menées depuis les attentats, la jeune femme n'avait plus de contacts téléphoniques avec le tueur depuis janvier. Toutefois, elle aurait échangé avec "en ayant recours à des applications sécurisées".

Lire aussi - Attentats dans l'Aude: François Molins fait le point sur l'enquête, ce qu'il a dit

A noter qu'en revanche, la garde à vue du mineur présenté comme un ami de Radouane Lakdim a été levée, "en l'absence d'élément l'incriminant à ce stade".

 

La compagne de Radouane Lakdim a été déférée au parquet de Paris.


Commentaires

-