Reims: Il menace d'égorger les passagers d'un TGV avant d'être maîtrisé

Reims: Il menace d'égorger les passagers d'un TGV avant d'être maîtrisé

Publié le 25/08/2015 à 17:54 - Mise à jour à 18:16
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): MR

-A +A

Un jeune homme a semé l'inquiétude parmi les passagers du TGV Strasbourg Paris, dimanche 23, en menaçant d'égorger un contrôleur et les passagers.

Un jeune déséquilibré a été arrêté dimanche 23 en fin de matinée à Reims après qu'il ait proféré des menaces aux passagers et au personnel de bords d'un TGV reliant Strasbourg à la gare de Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris. D'après les informations du journal régional L'Union, le passager est monté dans le train en gare de Nancy et a attendu le passage du contrôleur pour s'emporter. Lorsque celui-ci lui a demandé son ticket, qu'il n'avait pas, le jeune Rémois de 24 ans s'est déchaîné et s'en est pris verbalement au contrôleur ainsi qu'aux passagers de la rame 5422 déclarant: "je vais tout faire exploser. La France entendra parler de moi. Je vais tous vous égorger".

L'employé de la SNCF aidé de six passagers ont alors maîtrisé l'individu et ont décidé de l'isoler sans que l'homme n'oppose de résistance. L'individu était non armé. Arrivé en gare de Bezannes, dans la proche banlieue de Reims, il a été pris en charge par la police puis placé en garde à vue au commissariat central de Reims.

Apres son interpellation le train a pu reprendre normalement la direction de Roissy-Charles-de-Gaulle.

S'appuyant sur les résultats d'une première expertise médicale effectuée par un psychiatre, le parquet a pris la décision d'interner le jeune homme "en raison d'un état mental préoccupant" avant d'entamer toute autre procédure judiciaire. L'identité de l'homme n'a pas été dévoilée par les autorités.

Ces menaces dans un TGV interviennent deux jours après l'attaque du Thalys qui a soulevé la question de la sécurité dans les trains. 

 

Auteur(s): MR


PARTAGER CET ARTICLE :


Un individu a semé la panique dans un TGV déclarant qu'il voulait égorger tout le monde.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-