Reims: pris d'une crise de folie, un homme broute de l'herbe en pleine rue entièrement nu et attaque les policiers

Interné d'office

Reims: pris d'une crise de folie, un homme broute de l'herbe en pleine rue entièrement nu et attaque les policiers

Publié le :

Samedi 10 Juin 2017 - 15:20

Mise à jour :

Samedi 10 Juin 2017 - 15:23
La scène est sans doute apparue très étrange pour les témoins qui ont aperçu jeudi cet homme broutant de l'herbe, en pleine rue, dans la ville de Reims. L'individu était de plus complètement nu et se prenait visiblement pour un animal.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ont-ils pensé à une plaisanterie? Ou bien les témoins de la scène ont-ils tout de suite compris qu'ils faisaient face à un homme ayant sombré dans la folie? En plein après-midi du jeudi 8, dans la ville de Reims, dans le département de la Marne, des fonctionnaires de la municipalité ont surpris en pleine rue Gabriel-Voisin, au numéro 17 précisément, sur un carré de verdure, un homme en train… de brouter de l'herbe à quatre pattes. Et détail qui, en plus de l'étrangeté de la scène, a du créer le malaise: l'individu en question était totalement nu.

Les témoins ont évidemment prévenu les forces de l'ordre pour les faire intervenir. A l'arrivée des policiers, l'homme était allongé sur le dos, toujours nu bien entendu, et se reposait l'air visiblement rassasié. S'approchant de l'homme, ce dernier s'est réveillé et n'a pas apprécié la vision de l'uniforme: il a immédiatement "chargé", à la manière d'un bovin, les fonctionnaires de police.

Malgré ce comportement déroutant, les forces de l'ordre ont réussi à maîtriser l'individu et ont appelé les pompiers. Car l'évidence a rapidement sauté aux yeux: l'homme était en pleine crise de folie.

L'individu a donc été transféré dans un établissement de soins psychiatriques, puis interné sous la contrainte, pour que son étrange folie soit prise en charge. Malgré les faits d'exhibition, d'agression des policiers,  d'outrage et rébellion, aucune poursuite pénale ne sera engagée, l'homme n'étant visiblement pas responsable de ses actes.

L'homme a attaqué les policiers en les chargeant à la manière d'un animal.

Commentaires

-