Rennes: à 13 ans, il est étranglé "pour un regard", le procès de son meurtrier présumé débute

Rennes: à 13 ans, il est étranglé "pour un regard", le procès de son meurtrier présumé débute

Publié le 05/07/2017 à 16:43 - Mise à jour à 16:54
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le jeune Kylian est mort à 13 ans en 2012 après avoir été étranglé dans la cour de son collège de Cleunay par un élève. Un "mauvais regard" qui lui coûtera la vie quelques heures plus tard à l'hôpital Sud de Rennes. Le procès de son meurtrier présumé, à l'époque âgé de 16 ans, commence ce mercredi devant la famille de la victime qui ne s'est pas remise de sa mort.

Il y a tout juste cinq ans, le jeune Kylian décédait à l'hôpital Sud de Rennes, en Ille-et-Vilaine. L'adolescent était âgé de 13 ans et suivait une scolarité brillante au collège de Cleunay, un quartier au sud-ouest de la ville. Au sein de l'établissement, il avait été pris à partie par un autre élève, âgé lui de 16 ans au moment des faits. Pour un "mauvais regard" sur le chemin des toilettes, une altercation avait éclaté entre les deux garçons et après avoir reçu quelques coups, Kylian aurait été étranglé par le jeune homme qui reste aujourd'hui présumé innocent. Après plusieurs heures dans un état très critique à l'hôpital, l'adolescent n'avait pas survécu.

Ce mercredi 5 commence le procès du collégien d'origine tchétchène accusé d'avoir tué son camarade. Il n'avait pas d'antécédents violents et était considéré comme un jeune garçon sans histoire. Durant trois jours, la cour d'assises devra déterminer si l'homicide était volontaire ou pas. Pour l'avocat de l'agresseur présumé c'est clair, c'était un homicide involontaire: "Mon client pensait que Kylian se débattait. Il ne savait pas qu'il s'agissait de spasmes et qu'il était en train de le tuer". Le jeune homme avait été arrêté immédiatement après les faits, mis en examen et écroué, il a déjà passé deux ans en détention provisoire.

Les parents de la victime seront aussi présents lors du procès, "ça va être très douloureux et je ne sais pas s'ils vont pouvoir l'endurer. Ils ne se sont pas remis de la mort de Kylian, Ils n'arrivent pas à oublier", a expliqué leur avocate à 20 Minutes. La mort de leur fils avait provoqué une vague d'émotion dans le collège et ailleurs, apprécié de tous ses camarades et professeurs, l'adolescent venait d'intégrer le centre de formation du Stade Rennais.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Kylian était un élève apprécié de tous.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-