Rennes: un professeur condamné pour avoir agressé sexuellement son fils

Rennes: un professeur condamné pour avoir agressé sexuellement son fils

Publié le :

Mercredi 05 Avril 2017 - 09:52

Mise à jour :

Mercredi 05 Avril 2017 - 10:44
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un professeur de sport d'un collège d'Orgères, près de Rennes en Ille-et-Vilaine, a été condamné mardi à trois ans de prison ferme pour des agressions sexuelles sur son fils mais aussi pour détention d'images pédopornographiques.

Déjà sous le coup d'une peine de deux ans de prison avec sursis pour détention d'images pédopornographiques, un professeur du collège Andrée Récipon à Orgères, en Ille-et-Vilaine, a écopé de trois ans de prison ferme mardi 4 pour récidive mais aussi pour agressions sexuelles sur son fils. Le tribunal correctionnel de Rennes a rendu son verdict dans l'après-midi.

Suspendu depuis la fin du mois de mars 2015, ce professeur d'EPS avait pourtant été condamné pour la première fois en 2006 à une peine avec sursis pour détention d'images pédopornographiques. Mardi 4 avril encore, il réfutait les accusations d'agression sexuelle dont son fils l'accusait tout en reconaissant la détention de plus de 13.000 images à caractère pédopornographique.

A la barre il a encore soutenu sa version des faits, qui n'a pas changé depuis le début de la procédure judiciaire: "je reste absolument persuadé que je n'ai rien fait à mon fils comme je l'ai toujours affirmé et comme de le maintiendrai longtemps".

De son côté, son fils âgé aujourd'hui de 18 ans attend "de lui qu'il avoue", rapporte France 3 Ile-et-Vilaine. Il avait dénoncé son père en 2010 pour des actes commis entre 2003 et 2006: "j'avais peur d'envoyer mon père en prison", lui qui était déjà sous le coup d'une condamnation avec sursis.

Le profil psychiatrique de cet enseignant est peu banal et les médecins ont mis en avant "une structure mentale perverse avec un puissant mécanisme de déni" qui leur a fait se demander si l'accusé agissait consciemment ou non.

En plus de trois ans de prison ferme, il sera obligé de se soumettre à un suivi socio-judiciaire durant sept ans ainsi qu'à verser les sommes de 10.000 et 9.000 à son ex-femme et à son fils. De plus, il n'aura plus le droit d'exercer un métier au contact de mineurs pendant dix ans.

Ce professeur avait déjà écopé d'une peine avec sursis pour détention d'images pédopornographiques en 2006.

Commentaires

-