Retenu 5 ans en otage en Afghanistan, il refusait de croire que Donald Trump était devenu président des Etats-Unis

Joshua Boyle

Retenu 5 ans en otage en Afghanistan, il refusait de croire que Donald Trump était devenu président des Etats-Unis

Publié le :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 06:53

Mise à jour :

Mercredi 18 Octobre 2017 - 06:55
Otages en Afghanistan pendant 5 ans, Joshua Boyle, Canadien, a expliqué à un jounral de son pays que lorsque bses ravisseurs lui avaient révélé le nom du nouveau locataire de la Maison-Blanche, il ne les avait pas cru. Pour lui, il était impensable que Donald Trump puisse devenir président des Etats-Unis.
© STAFF / CBC NEWS/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il pensait à une "plaisanterie" de ses ravisseurs. Joshua Boyle, otage canadien, libéré d’un groupe lié aux talibans en Afghanistan mercredi 11 avec son épouse et ses enfants, a confié au Toronto Star qu'il avait cru pendant toute sa détention que les preneurs d'otages lui faisaient une blague en lui affirmant que Donald Trump était le nouveau président américain. "Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’ils étaient sérieux", a-t-il expliqué.

Ce sont ses geôliers qui l'avaient obligé à tourner une vidéo pour prouver qu'il était encore en vie, au cours de laquelle ils lui ont révélé le nom du nouveau locataire de la Maison-Blanche. La famille ne savait pas non plus que Justin Trudeau était Premier ministre du Canada jusqu’à ce qu’ils soient secourus.

Au-delà de cette anecdote plutôt légère, il faut néanmoins rappeler le calvaire qu'a vécu Joshua Boyle lors de sa captivité alors qu'il était retenu par des ravisseurs qu'il a qualifiés de "stupides et malfaisants". Il a révélé que sa petite fille avait été tuée et son épouse violée car il refusait de céder à des exigences des preneurs d'otage sur lesquelles il n'a donné aucun détail.

Joshua Boyle et son épouse avaient été enlevés en 2012 par un groupe du réseau Haqqani lié aux talibans alors qu'ils voyageaient en Afghanistan afin de faire de l'humanitaire. Caitlan Coleman était enceinte lorsque le couple a été capturé. Le couple a été libéré avec trois jeunes enfants, deux garçons et une fille, nés en captivité. 

Il a affirmé sa volonté de construire désormais ce qu'il appelé un "sanctuaire" pour permettre à ses trois enfants survivants de "récupérer une partie de l'enfance qu'ils ont perdue".

"Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’ils étaient sérieux", a expliqué Joshua Boyle.

Commentaires

-