Retrouvée ligotée à un arbre, la jeune femme avait inventé son viol

Retrouvée ligotée à un arbre, la jeune femme avait inventé son viol

Publié le :

Lundi 14 Janvier 2019 - 13:33

Mise à jour :

Lundi 14 Janvier 2019 - 13:36
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme de 18 ans a été retrouvée ligotée à un arbre vendredi à Agen. Elle a finalement reconnu avoir inventer son agression et son viol.

La jeune femme a finalement reconnu être l'instigatrice de cette mise en scène. Vendredi 11 au soir, une jeune femme de 18 ans était retrouvée attachée à un arbre, près de la gare de Valence d’Agen, dans le Tarn-et-Garonne. Elle a fait savoir dans un premier temps qu'elle avait été violée par un inconnu mais elle est finalement revenue sur ses premières déclarations.

Comme le précise La Dépêche du Midi, qui rapporte l'information, "selon ses premières déclarations, elle dit avoir été ligotée aux mains et aux pieds après être arrivée sur le secteur en train". Réussissant à se détacher, elle aurait prévenu des proches par téléphone qui ont alerté les secours. Elle a été prise en charge et hospitalisée après avoir expliqué avoir été violée. Une enquête avait été immédiatement ouverte par le parquet de Montauban et confiée à la Brigade de recherche de la gendarmerie alors que sur les réseaux sociaux s'enflammait de la rumeur d'un violeur en errance dans la région.

Lire aussi - Jugé pour avoir inventé une agression djihadiste, l'instituteur relaxé

Dimanche 13, lors d'un nouvel entretien avec les forces de l’ordre, la jeune femme a finalement avoué aux enquêteurs qu’elle s’était elle-même attachée à un arbre pour simuler une agression. "C'est en rentrant de sa faculté à Toulouse où elle était allée se désinscrire, que cette personne a imaginé ce scénario", a précisé le parquet de Montauban cité par le quotidien. La jeune femme s’est donc rendue coupable d’une infraction de dénonciation de crime imaginaire, pour laquelle des poursuites sont possibles. Le parquet décidera dans la semaine des suites à donner à cette affaire.

La jeune femme semblait présenter des problèmes psychiatriques.

Voir:

Indre-et-Loire: il s'invente un crime pour rejoindre son ami en prison

Toulouse: il s'accuse d'un meurtre imaginaire pour passer l'hiver à l'abri en prison

Une femme de 18 ans a été retrouvée ligotée à un arbre vendredi à Agen. Elle a inventé les faits.

Commentaires

-