Jeune homme dans le coma pour avoir défendu un couple qui s'embrassait à Lyon: ce que l'on sait

Jeune homme dans le coma pour avoir défendu un couple qui s'embrassait à Lyon: ce que l'on sait

Publié le :

Lundi 14 Novembre 2016 - 11:44

Mise à jour :

Lundi 14 Novembre 2016 - 11:59
©Jean-Louis Zimmermann/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme de vingt ans est intervenu jeudi 10 pour protéger un couple d'amoureux importuné par une bande agressive de jeunes, en plein cœur de Lyon. Frappé à coups de béquilles, il est aujourd'hui plongé dans le coma, après de graves atteintes neurologiques. Un mineur a été arrêté.

Son geste courageux va peut-être lui coûter la vie. Le jeune homme âgé de seulement vingt ans qui est intervenu jeudi 10 alors qu'un couple d'amoureux se faisait agresser par une bande de jeunes, et qui s'est fait frapper pour son geste, est toujours dans un état très grave, ce lundi 14.

 

> Rappel des faits

A l'un des arrêts de bus de la Part-Dieu, un des lieux les plus fréquentés de la ville entre la gare et le centre commercial du même nom, un couple d’une quarantaine d’années s’embrasse en public. Un groupe de jeunes décide de prendre à partie les deux amoureux. Un jeune homme de 20 ans, originaire de Vénissieux, une banlieue de Lyon, et lui-même accompagné de sa petite amie, assiste à la scène. Il décide d’intervenir pour prendre la défense du couple. Le ton monte rapidement et quelques coups sont changés. Le bus arrive finalement, le couple et le jeune homme montent dedans, sans s’apercevoir que les individus contre lesquels ce dernier s’est opposé en font de même.

Là, un adolescent de 17 ans agresse physiquement le jeune homme en le frappant violemment à coups de béquilles. L’habitant de Vénissieux s’effondre alors au sol et est pris de convulsions, avant de perdre connaissance. Il sera transporté en urgence à l'hôpital Edouard Herriot avant d'être transféré puis opéré à l'hôpital neuro-cardiologique de Bron.

> Le pronostic vital engagé

Selon les informations du quotidien Le Progrès, le jeune homme était toujours dans le coma samedi 12. Il avait dû être opéré d'un hémaotome au cerveau. Bien que stabilisé, son pronostic vital reste engagé.

> Le point sur l'enquête

Vendredi 11, l'agresseur présumé, celui qui a frappé le jeune homme à coups de béquille, a été arrêté dans l'enceinte même du centre commercial, repéré par les caméras de vidéosurveillance. Au cours de sa garde à vue, ce mineur en fugue admettra avoir frappé le jeune homme par "colère", après avoir reçu de sa victime un coup à l’arrêt de bus lors de l’altercation qu’il avait lui-même provoquée.

Le reste du groupe de jeunes qui avait agressé initialement le couple de quadragénaires n'a pour l'instant pas été appréhendé.

 

C'est dans ce lieu très fréquenté de la ville que s'est noué le drame.


Commentaires

-