Rhône: la lycéenne de 15 ans poignardée lundi par son camarade est décédée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Rhône: la lycéenne de 15 ans poignardée lundi par son camarade est décédée

Publié le 17/09/2016 à 13:10 - Mise à jour à 13:15
©Mic/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La lycéenne poignardée par un de ses camarades, lundi dans son établissement proche de Villefranche-sur-Saône, est décédée des suites de ses blessures vendredi, a fait savoir le parquet de Lyon. Les motivations de l'agresseur, âgé de 15 ans comme sa victime, restent à définir.

La lycéenne de 15 ans, qui avait été poignardée très grièvement lundi 12 par un de ses camarades de classe dans un établissement proche de Villefranche-sur-Saône (Rhône), est décédée, a-t-on appris ce samedi 17 auprès du parquet de Lyon.

Manon, scolarisée en première S au lycée Louis Armand, à Gleize, avait reçu plusieurs coups de couteau dans le dos, dans l'enceinte de l'établissement, à environ 50 mètres du portail, lors de la sortie des cours, en fin d'après-midi.

"Elle est décédée vendredi", a indiqué à l'AFP, sans donner plus de détails, le parquet de Lyon, compétent en matière criminelle, qui a ouvert mercredi une information judiciaire.

Interpellé peu après les faits dans l'enceinte du lycée, son agresseur, également âgé de 15 ans, avait utilisé un couteau ayant une lame de 15 cm pour la poignarder. Il était aussi porteur dans son sac d'un couteau de type Opinel et d'un mousqueton dissimulant deux petites lames, selon les premiers éléments de l'enquête.

En garde à vue, l'adolescent a expliqué aux enquêteurs avoir eu l'idée pendant l'été de tuer sa camarade, dont il se sentait très proche. Inconnu des services de police, il n'avait aucun antécédent judiciaire, jusqu'à sa mise en examen.

Dans un communiqué, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a fait part de sa "grande tristesse" et présenté ses condoléances suite au décès de la jeune lycéenne. Assurant de son "soutien l'ensemble des personnels du lycée", la ministre a par ailleurs indiqué que la cellule psychologique, ouverte dans cet établissement de 1.500 élèves "restera en place le temps nécessaire pour permettre à chacun d'obtenir l'accompagnement indispensable face à un tel drame".

En 2013, un lycéen de 17 ans avait poignardé mortellement un autre de 15 ans au cours d'un atelier de plomberie dans un lycée professionnel de Gironde. Il avait été condamné deux ans plus tard à sept ans de prison et sept ans de suivi socio-judiciaire, sans avoir donné d'explication cohérente à son geste.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur aurait prémédité son geste.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-