Le réalisateur Roman Polanski à nouveau accusé d'agression sexuelle sur mineure

Dans la tourmente

Le réalisateur Roman Polanski à nouveau accusé d'agression sexuelle sur mineure

Publié le :

Mercredi 16 Août 2017 - 10:54

Mise à jour :

Mercredi 16 Août 2017 - 11:04
Une troisième femme est sortie de son silence affirmant avoir été agressée sexuellement par le réalisateur Roman Polanski en 1973 alors qu'elle n'avait que 16 ans. L'agression aurait eu lieu au sud de la Californie.
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Roman Polanski est à nouveau au cœur d'une polémique. Lors d'une conférence de presse, mardi 15 à Los Angeles, une femme est sortie de son silence affirmant avoir été agressée sexuellement par le réalisateur franco-polonais alors qu'elle n'avait que 16 ans. "Le lendemain, j’ai dit à un ami ce que M. Polanski m’avait fait", a-t-elle raconté précisant qu'elle avait gardé le secret car elle ne voulait pas que son père "fasse quelque chose qui aurait pu l’envoyer en prison pour le reste de sa vie". D'après son avocate, Gloria Allred, l'agression aurait eu lieu en 1973 au sud de la Californie. Et bien qu'il soit trop tard pour engager une poursuite en raison de la prescription des faits, elle pourrait toutefois être appelée à témoigner lors d'un futur procès.

Cette nouvelle accusation est la troisième de la sorte pour le réalisateur de 83 ans. Pour rappel, Samantha Geimer avait déjà affirmé avoir été agressée sexuellement par le cinéaste, lequel est accusé de l'avoir droguée lorsqu'elle avait 13 ans et de l'avoir violée en 1977 dans la maison de Jack Nicholson à Los Angeles, en l'absence de l'acteur. Face à cette accusation, Roman Polanski avait tout d'abord plaidé non coupable avant de faire machine arrière.

Pour s'éviter un procès public, il avait donc reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec une mineure. Et en échange, le juge avait accepté d'abandonner plusieurs chefs d’accusation dont le viol. Suite à quoi, il avait purgé 48 jours de détention, notamment pour subir un examen psychologique, avant d'être libéré. Il avait alors décidé de fuir les Etats-Unis pour s'installer en France et n'y est plus jamais retourné depuis. Car, malgré l'accord passé avec la justice, il redoute toujours d'être lourdement condamné.

De son côté, Samantha Geimer a expliqué être épuisée par toutes ces années de lutte et de combat. Elle a donc récemment fait part de son souhait de cesser les poursuites judiciaires demandant à ce que l'affaire la concernant soit classée. C'est d'ailleurs à la suite de cette décision que la troisième victime présumée du réalisateur a tenu à sortir de l'ombre. En parallèle, en 2010, l'actrice Charlotte Lewis l'avait elle aussi accusé d'avoir abusé d'elle au début des années 80 alors qu’elle était âgée de 16 ans et qu’ils travaillaient ensemble sur le film Pirates

femme est sortie de son silence affirmant avoir été agressée sexuellement par Roman Polanski.


Commentaires

-