Roubaix: ils se prennent un "râteau", sortent une arme et tirent sur les jeunes femmes

Grosse frayeur

Roubaix: ils se prennent un "râteau", sortent une arme et tirent sur les jeunes femmes

Publié le :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 10:14

Mise à jour :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 10:25
Après avoir passé la soirée en Belgique, plusieurs jeunes femmes ont eu une grosse frayeur dans le centre-ville de Roubaix (Nord), dimanche aux alentours de cinq heures du matin. Draguées par trois hommes, elles ont été prises en chasse après avoir refusé leurs avances.
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le plan drague a mal tourné. Après avoir passé la soirée en Belgique, plusieurs jeunes femmes ont eu une grosse frayeur dans le centre-ville de Roubaix (Nord), dimanche 16 juin aux alentours de cinq heures du matin, selon une information divulguée par La Voix du Nord. Alors qu'elles étaient à bord d'un véhicule, elles se sont fait accoster au petit matin par un groupe de trois hommes. Mais, pas intéressées, elles ont coupé court à la discussion, préférant quitter les lieux. C'est à ce moment que la situation a dégénéré. Econduits par les jeunes femmes, ils ont alors décidé de les prendre en chasse avec leur véhicule.

Et rapidement, ils sont parvenus à les rattraper. Une fois à leur hauteur, l'un des occupants a sorti une arme de poing, l'a pointé en direction de ses victimes avant d'ouvrir le feu. L'une des vitres a explosé mais fort heureusement, aucune des jeunes femmes n'a été touchée. Suite à quoi, les agresseurs ont alors pris la fuite.

Alertés, les policiers se sont donc rapidement rendus sur les lieux. Et selon les premiers éléments de l'enquête, l’arme utilisée serait un pistolet de type airsoft (une activité de loisir opposant plusieurs joueurs équipés de répliques d'armes propulsant des billes de plastique). En fuite, les agresseurs sont actuellement recherchés par la Sûreté urbaine de Roubaix. 

Pour rappel, les billes de pistolets type Airsoft ne sont pas mortelles mais peuvent faire très mal. Généralement, ces dernières sont tirées dans des conditions de sécurité maximales. En effet, chacun doit porter un casque, une protection pour les yeux ainsi qu'un gilet renforcé.  

Un groupe de dragueurs a tiré sur des jeunes femmes.

Commentaires

-