Rouen: ils tentent de vendre du Carambar à la place de cannabis, la transaction tourne à l'agression

Rouen: ils tentent de vendre du Carambar à la place de cannabis, la transaction tourne à l'agression

Publié le :

Vendredi 18 Août 2017 - 19:00

Mise à jour :

Vendredi 18 Août 2017 - 19:25
© THOMAS COEX / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux jeunes ont essayé de vendre un morceau de Carambar en le faisant passer pour du cannabis, mercredi, à Rouen (Seine-Maritime). L'acheteur s'en est rendu compte et s'est fait agresser.

Deux jeunes hommes de 18 ans ont été placés en garde à vue à Rouen (Seine-Maritime) sur l'île Lacroix, jeudi 16 suite à une transaction de drogue qui a viré à l'agression physique. En effet, les deux dealers présumés ont tenté de rouler leur acheteur en faisant passer du Carambar pour une barrette de cannabis.

La transaction a eu lieu près d'une piscine de la ville. Malheureusement pour eux, leur "client", âgé de 17 ans, s'est aperçu de la supercherie et est revenu demander des comptes à ceux qui l'avait floué. Le site 76actu rapporte que les deux suspects ont aspergé de gaz lacrymogène leur victime qui a fui pour se protéger et s'est réfugié dans la piscine d'où il a prévenu les forces de l'ordre.

Une fois arrivées sur place ces dernières ont interrogé le jeune de 17 ans qui leur aurait déclaré que "l'un des deux suspects aurait également tenté de lui asséner une décharge de Taser, avec une lampe-taser, mais cette dernière n'a pas fonctionné". Il a ensuite été raccompagné à la gare routière afin qu'il rentre chez lui.

Pendant ce temps, les policiers se sont mis à la recherche des deux agresseurs, en vain dans un premier temps. Peu après, ils sont appelés pour intervenir sur un différent conjugal, toujours sur l'île Lacroix. Les forces de l'ordre ont alors remarqué des traces de sang sur la poignée de la porte de l'immeuble menant à la cave. Les deux agresseurs s'y étaient réfugiés. Ils ont été rapidement interpellés par les policiers qui ont également trouvé une arme de poing, une sacoche, de l'ecstasy et...le bout de Carambar, objet de leur arnaque.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue pour violences volontaires en réunion, avec arme de poing, et pour détention de produits stupéfiants.



Commentaires

-