Royaume-Uni: une jeune Britannique sauvée par son enfant qui refusait de téter le sein droit

Royaume-Uni: une jeune Britannique sauvée par son enfant qui refusait de téter le sein droit

Publié le :

Lundi 20 Février 2017 - 20:30

Mise à jour :

Lundi 20 Février 2017 - 20:33
©Carlos Garcia Rawlins/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune maman britannique de 26 ans a été suave par son bébé qui refusait de lui téter le sein droit. Après des examens, les médecins ont découvert qu'elle souffrait d'un cancer du sein.

Le petit Teddy est déjà un héros, du moins aux yeux de sa maman. L'affaire est un fait divers comme en raffole les tabloïds britanniques: une jeune Britannique de 26 ans, Sarah Boyle, a assuré au journal The Daily Mail que son nourrisson lui a sauvé la vie en refusant l'allaitement. En effet, la jeune femme a expliqué que son petit garçon, prénommé Teddy, refusait systématique de prendre le sein droit.

Une situation surprenante qui a fini par inquiéter la jeune maman, avait toujours pris les deux seins sans problème depuis sa naissance. Mais, à cinq mois, le garçonnet s'est mis à refuser le sein droit.  D’après la mère, ces refus étaient tellement violents qu’il paniquait et hurlait dans toute la maison. "Teddy sentait que le lait provenant de mon sein droit n’avait pas le même goût que celui du gauche", a souligné Sarah.

Inquiète, la maman a fini par consulter un médecin qui a trouvé la situation étrange. Après des examens plus poussés au Royal Stoke University Hospital, le corps médical découvre que Sarah souffre d'un cancer au sein dextre. Elle a dû arrêter d'allaiter pour commencer la chimiothérapie. "C'était triste de perdre mes cheveux mais je suis à l'aise chauve face à mes proches", a-t-elle affirmé.  Le journal explique cependant qu'elle devra subir une double mastectomie.

"Teddy est mon héros: sans lui, je n'aurais jamais su que j'avais un cancer. L'assistante maternelle me disait que l'allaitement aidait à renforcer le lien entre une mère et son bébé. Dans mon cas, ça a fait plus que ça: ça m'a sauvé la vie", a-t-elle conclue, émue. Par son témoignage, elle espère que d'autres femmes seront attentives aux signes et qu'elles se feront diagnostiquer à temps.

Inquiète, la maman a fini par consulter un médecin qui a trouvé la situation étrange.

Commentaires

-