Saint-Brieuc: à 73 ans, il tente d'échapper à la police en faisant 17 fois le tour du rond-point

Fuite

Saint-Brieuc: à 73 ans, il tente d'échapper à la police en faisant 17 fois le tour du rond-point

Publié le :

Jeudi 11 Janvier 2018 - 07:48

Mise à jour :

Jeudi 11 Janvier 2018 - 07:49
Un homme de 73 ans était jugé mercredi pour un refus d'obtempérer à la police. Le conducteur, qui roulait à vive allure en pleine ville, a tout tenté pour échapper aux forces de l'ordre.
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L’homme étai visiblement prêt à prendre tous les risques pour échapper au contrôle de la police. Un septuagénaire comparaissait ce mercredi 10 devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’-Armor. Selon le quotidien Ouest-France, il avait tenté de semer la police en tournant à 17 reprises autour d’un rond-point.

Les faits remontent au 30 octobre dernier. Peu avant minuit ce jour-là, l’homme de 73 ans a visiblement décidé de s’occuper en faisant un "rodéo" dans les rues de la ville. Il circule en effet à vive allure, en ponctuant parfois son trajet de brusques coups de frein auxquels succèdent de nouvelles accélérations. 

Repéré par les policiers, il refuse cependant de se soumettre à un contrôle. C’est dans le cadre de cette fuite que les forces de l’ordre évoqueront les 17 tours de rond-point dans un rapport, tout cela pour échapper à la police, qui finira par l’arrêter.

Lire aussi: Délit de fuite, permis annulé et stupéfiants: Benoît Magimel devant la justice 

Les forces de l’ordre constateront d’ailleurs que le conducteur est visiblement ivre, mais il refusera de se soumettre au contrôle d’alcoolémie.

Il devait donc répondre à la barre de ce refus d’obtempérer à une sommation, conduite excessive et refus de se soumettre au test d’alcoolémie. Pour sa défense, le septuagénaire expliquera qu’il n’a pas entendu les sirènes de la police, sans que l’on comprenne très bien pourquoi il a fait ces tours de rond-point s’il ne voyait pas qu’il était suivi par les forces de l’ordre.

L’homme, déjà condamné pour des faits similaires en 2012, écope finalement de 150 euros de contravention, 90 jours-amende à 7 euros et une annulation pure et simple de son permis de conduire.

L'homme a vu son permis de conduire annulé par la justice.

Commentaires

-