Une association d'étudiants en médecine dissoute après un message Facebook incitant à la pédophilie

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Une association d'étudiants en médecine dissoute après un message Facebook incitant à la pédophilie

Publié le 12/02/2018 à 18:01 - Mise à jour à 18:06
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une association d'étudiants de la fac de médecine de Saint-Etienne s'est dissoute samedi suite à de nombreuses plaintes concernant un message Facebook incitant à la pédophilie et aux violences sexuelles. Une enquête interne a été ouverte pour trouver et sanctionner les auteurs.

C'est une affaire sordide, qui devrait servir de leçons aux personnes concernées mais qui pourrait aussi leur coûter très chère devant la justice. Vendredi 9, un message Facebook de l'association d'étudiants en médecine de l'université de Saint-Etienne, l'Acfa Carabin, a fait la promotion d'une soirée carnaval. Mais le contenu dudit message a choqué les internautes et de nombreuses plaintes ont été déposées.

Le post en question a rapidement été supprimé et dès samedi 10, l'association s'est elle-même dissoute.

Les propos tenus ont scandalisés nombre d'étudiants car ils incitaient à la pédophilie et aux violences sexuelles sur mineurs.

Voir aussi: le pédophile récidiviste payait la mère pour agresser sexuellement la petite fille

"Au programme léchage de la petite bugne de Sophie, 9 ans, atelier +j'apprends à manier le serpentin+ avec Jean-Sébastien, 6 ans, et atelier initiation au confefist avec Jean-Antoine, 7 ans" était-il notamment écrit dans cet ignoble message.

Michèle Cottier, président de l'université, a expliqué au Progrès qu'une enquête devait être ouverte dès ce lundi 12, et qu'une commission devait se réunir "pour définir les sanctions prises à l'encontre des auteurs".

L'Acfa s'est donc dissoute dès samedi et s'est excusée pour ces propos inexcusables dans un communiqué. "L’association condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence, qu’elle soit physique, morale ou sexuelle, d’autant plus si elle vise les enfants. (…) Sous couvert de l’humour, nous avons franchi un point de non-retour".

Aucune information concernant une action en justice ou l'ouverture d'une enquête de police n'a pour l'heure filtrée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'association en question s'est elle-même dissoute après les nombreuses plaintes reçues par rapport à ce message Facebook à caractère pédophile.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-