Saint-Genis-Pouilly: un quinquagénaire mort lors d'une séance de sexe sado-masochiste, la police suspecte la jeune escort de crime crapuleux

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 octobre 2017 - 14:43
Image
Les prostituées, à la situation précaire et qui subissent un nombre croissant d'agressions, ont déso
Crédits
© VALERY HACHE / AFP/Archives
La jeune femme était escort girl "spécialisée" dans le sado-masochisme.
© VALERY HACHE / AFP/Archives
Une jeune femme de 22 ans été placée en détention provisoire vendredi dernier. Elle est accusée par la police d'avoir tué un homme et de s'être débarrassé de son corps pour le dépouiller, en marge d’une séance de sado-masochisme. La suspecte assure qu'elle n'a fait que se défendre face à un partenaire devenu violent.

Est-ce une relation sexuelle quelque peu "musclée" qui a mal tourné, ou un crime crapuleux sur fond de prostitution et de sado-masochisme? Selon le quotidien local Le Progrès, une jeune femme de 22 ans a été mise en examen et placée en détention provisoire vendredi 6. Elle est accusée d'être impliquée dans la mort d'un homme de 52 ans, décédé au cours d'un jeu sexuel sadique.

La jeune femme, prostituée à domicile, a reçu à son domicile de Saint-Genis-Pouilly, dans l'Ain, le 16 août un certain Jean-Luc, informaticien de profession et résidant sur Lyon. Ce même jour, l'homme a disparu.

En garde à vue, la professionnelle du sexe a admis son implication dans le décès du quinquagénaire en recherche de sensations fortes, et avoir transporté son cadavre au-delà de la frontière italienne pour s'en débarrasser. Un corps a d'ailleurs été découvert dans le Val d'Aoste, calciné et porteur de blessures à l'arme blanche, même s'il n'a pas encore été confirmé s'il s'agissait bien de Jean-Luc l'informaticien.

La prostituée, qui répond au nom d'Anaëlle, a expliqué que la séance avec son client avait mal tourné et qu'elle s'est défendue face à un client qui s'est montré violent avec elle, ne respectant sans doute pas les termes de l'accord. Mais les enquêteurs doutent de cette version. Principal motif de suspicion: la carte bancaire de Jean-Luc a été utilisée après sa mort… par la suspecte. Un comportement qui fait donc peser le doute sur l'hypothèse d'une mort "accidentelle".

"Anaëlle" a d'ailleurs été mise en examen pour "séquestration suivie de mort en bande organisée", la justice n'écartant pas la piste de complices ayant préparé le dépouillement et l'assassinat du client.

À LIRE AUSSI

Image
Magali Noël Boris Vian 1956
Magali Noël: la chanson "Fais-moi mal Johnny" fut en 1956 le premier rock français sado-maso (VIDEO)
C'est le cinéma qui a rendu célèbre Magali Noël, décédée à 83 ans. Mais aussi en 1956 la chanson de Boris Vian "Fais-moi mal Johnny", petit phénomène à l'époque.C'est ...
23 juin 2015 - 20:40
Culture
Image
Une prostituée.
La prostitution coûterait 1,6 milliard d'euros par an à la société française
Un rapport financé par la commission européenne remet en cause la richesse produite par la prostitution. Il affirme que le coût financier et humain de cette activité r...
28 mai 2015 - 17:22
Société