Saint-Germain-en-Laye: un poste de police municipale violemment attaqué par une bande cagoulée

Saint-Germain-en-Laye: un poste de police municipale violemment attaqué par une bande cagoulée

Publié le :

Samedi 28 Janvier 2017 - 12:54

Mise à jour :

Samedi 28 Janvier 2017 - 13:01
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une dizaine de personnes cagoulées ont attaqué le poste de la police municipale de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, jeudi. Ils ont défoncé la grille d'entrée du parking du commissariat et mis le feu à un véhicule avant d'être repoussés par les forces de l'ordre.

La grille d'entré du parking défoncée et une voiture sérigraphiée incendiée: c'est le triste bilan de l'attaque qu'a subi le poste de la police municipale de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, jeudi 26 peu avant 21h par une bande d'une dizaine d'individu cagoulés. Des pierres ont été lancées par les individus contre le bâtiment, avant qu'ils ne s'introduisent de force dans le parking.

L'intervention des policiers a mis en fuite les malfaiteurs, dont aucun n'a pour l'instant été interpellé. Le Parisien fait cependant état de l'arrestation de deux personnes, relâchées par la suite faute de preuve. Les fonctionnaires ont ensuite éteint le feu avec des extincteurs mais l'habitacle de la voiture est dévasté. Les projectiles utilisés par les agresseurs ont été ramassés et seront envoyées au laboratoire en vue d'une analyse des empreintes. 

Selon les premiers élémentss de l'enquête, cette violente attaque serait due à la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux un peu plus tôt dans la journée. Sur les images on peut voir des policiers s'en prendre au chauffeur d'une camionnette immobilisée dans une rue de Saint-Germain-en-Laye. Dans une ambiance manifestement tendue, l'un des policiers avait tenté de menotter le livreur, au terme de l'altercation.

Le maire de Saint-Germain-en-Laye, Emmanuel Lamy, a apporté son "soutien aux forces de l'ordre", estimant sur son compte Twitter que l'attaque avait été menée en représailles d'une interpellation. "Je regrette qu'une vidéo retraçant de manière partielle et tronquée une interpellation difficile menée par la police municipale rue de Paris suscite des réactions et des commentaires parfois haineux", a-t-il écrit. "Hier soir, un véhicule de la police municipale a été incendié vraisemblablement en représailles (...) il n'est pas tolérable que des posts qui ne reflètent pas la réalité engendrent des conséquences aussi graves", a-t-il conclut.

 

L'intervention des policiers a mis en fuite les malfaiteurs, dont aucun n'a pour l'instant été interpellé.

Commentaires

-