Saint-Malo: lors d'une galette des rois, une élève de CE2 tire une fève... réservée aux adultes

Classé X

Saint-Malo: lors d'une galette des rois, une élève de CE2 tire une fève... réservée aux adultes

Publié le :

Mercredi 11 Janvier 2017 - 17:43

Dernière mise à jour :

Mercredi 11 Janvier 2017 - 18:10
Début janvier une petite fille est tombée sur une fève particulière dans une galette des rois partagée avec sa classe, dans une école primaire de Saint-Malo. La fève, représentant une position érotique, se trouvait dans une galette destinée à un club de rugby local.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Isopix/Sipa
-A +A

L'affaire est relativement croustillante et débute de façon particulièrement banale. Une galette des rois dégustée dans une classe de CE2 de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) début janvier. On imagine sans peine la joie des bambins qui ont mangé cette douce pâtisserie au lieu de faire des exercices de calcul ou des leçons de français.

Toutefois, la petite fille qui a trouvé la fève dans sa part ne s'attendait sûrement pas à ce que celle-ci soit classée X. Il faut dire que le motif dessiné sur la fève n’était pas destiné au jeune public. Sur celle-ci, un couple était représenté dans une position sans équivoque. Au cas où le doute aurait subsisté, une légende expliquait sobrement en-dessous: "Levrette". Innocemment, la jeune élève a donc montré son trophée le soir à sa maman qui n'a pas vraiment goûté à la plaisanterie. La mère de famille a donc été à l'école le lendemain pour se plaindre du spectacle infligé à sa fille.

Chez les enseignants de l'établissement catholique, c'est la stupéfaction. Une enquête interne est menée pour découvrir comment une telle erreur a pu se passer, d'autant que certains parents envisagent de déposer plainte.

Il s’agissait d’un cadeau d’un autre parent d’élève, qui avait décidé d’offrir une galette à l’école, en toute bonne foi. En réalité, la méprise est à chercher du côté de la boulangerie. L'apprenti-boulanger qui a cuisiné cette galette la destinait en fait à un club de rugby local, un public sûrement moins sensible. Le boulanger a présenté des excuses, acceptées par la plupart des parents, plutôt amusés par l'affaire.

La direction de l'établissement assure que "tout est rentré dans l'ordre".

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Début janvier une petite fille est tombée sur une fève particulière dans une galette des rois partagée avec sa classe, dans une école primaire de Saint-Malo.