Saint-Quentin: il pille la tombe d'une fillette pour s'acheter du tabac

Saint-Quentin: il pille la tombe d'une fillette pour s'acheter du tabac

Publié le :

Jeudi 15 Novembre 2018 - 09:23

Mise à jour :

Jeudi 15 Novembre 2018 - 09:53
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un quadragénaire a été condamné mardi 13 à 30 jours-amendes de cinq euros pour avoir volé des statuettes d'anges sur la tombe d'une fillette à Saint-Quentin.

La tombe qu'il pillait était celle d'une fillette morte d'un cancer à l'âge de sept ans en 2013. Un adulte handicapé d'une quarantaine d'années a été condamné mardi 13 à des jours-amende après s'être livré à des vols sur la sépulture d'une enfant à Saint-Quentin dans l'Aisne.

Selon Le Courrier Picard, qui révèle l'information, les faits ont débuté en février de cette année. La maman de la petite fille disparue en 2013 a remarqué la disparition de statuettes d'anges sur la tombe de son enfant. La mère éplorée remplace les objets volés.

Courant du mois de mai, les vols se multiplient à une fréquence de plus en plus importante au grand dam de la maman. "Un jour, elle repère un homme, assez grand et de corpulence mince, qui s’échappe", a expliqué le quotidien. Elle décide de déposer plainte au commissariat qui ouvre une enquête.

Lire aussi - Nantes: multiples vols dans un cimetière, un couple de retraités suspecté

Estimant que les investigations prennent beaucoup de temps, la maman va faire elle-même des recherches et grâce à un témoignage, elle va être mise sur la piste du voleur. Une personne handicapée reçoit fréquemment la visite de l'homme recherché. Les statuettes volées sont retrouvées chez cette femme, qui assure n'avoir jamais eu connaissance de la provenance de ces objets. Entendu en garde à vue, le voleur a expliqué qu'il avait dérobé les objets pour "s'acheter du tabac".

"J’avais besoin d’argent, je n’ai pas réfléchi" a-t-il déclaré devant la juge. "C’est vraiment ignoble de le faire sur la tombe d’une enfant", l'a admonesté la procureure. Le prévenu s'est excusé. Il a écopé de 30 jours-amende de 5 euros.  

Voir:

Metz: 54 tombes d'un cimetière profanées, les crucifix ont été brisés et des statues décapitées (photo)

 

L'homme volait des statuettes d'anges sur la sépulture d'une fillette morte d'un cancer.

Commentaires

-