Salah Abdeslam refuse son extradition

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Salah Abdeslam refuse son extradition

Publié le 19/03/2016 à 14:52 - Mise à jour à 15:01
©Capture d'écran VTM Nieuws
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, s'est exprimé ce samedi pour la première fois devant les journalistes suite au premier interrogatoire du terroriste présumé. Il a affirmé que son client "collabore avec la justice belge" mais refuse son transfert vers la France.

La ligne de défense a été clarifiée. Après avoir assisté à l'interrogatoire de Salah Abdeslam, placé en garde à vue depuis son interpellation vendredi 18 à Molenbeek (Bruxelles), son avocat s'est exprimé ce samedi 19 devant les journalistes précisant que le suspect-clé des attentats de Paris refusait son transfert vers la France, ce qui le retardera de plusieurs semaines, voire quelques mois. "La France demande son extradition. On refusera l'extradition vers la France", a indiqué Sven Mary devant les médias. Selon certains spécialistes, il s'agirait d'une stratégie pour permettre à l'avocat de mieux préparer sa défense.

Selon les dires de son conseil, le terroriste présumé, qui a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, a reconnu avoir été présent lors des attentats de Paris. Concernant son état de santé, son avocat a précisé que SAlah Abdeslam est alité en raison de sa blessure à la jambe. Il a également indiqué que son client "collabore avec la justice belge" et qu'un second interrogatoire aura lieu cet après-midi dans le cadre du mandat d'arrêt européen lancé contre lui.

Surnommé l'"avocat des crapules", en raison de ses clients sulfureux, Sven Mary avait déclaré la veille sur RTL ce qu'il avait déjà laissé entendre en janvier dernier: qu'il accepterait de défendre Salah Abdeslam. "L'environnement très proche de Salah Abdeslam m'a contacté pour me demander si j'acceptais de le représenter. Je leur ai confirmé que j'acceptais s'il souhaite que j'intervienne", avait-t-il fait savoir. Très réputé dans son milieu, il avait toutefois assuré dans les colonnes de L'Express qu'il devait bien réfléchir à la question: "un dossier comme celui-là, ça change la vie. La mienne, mais aussi celle de mes proches. Je dois discuter avec eux. J'ai une stratégie à adopter".

Du côté de la famille du terroriste présumé, c'est le soulagement. L’avocate de Mohammed Abdeslam, frère de Salah, s'est exprimée il y a quelques heures à la télévision belge RTBF: "Mohammed Abdeslam, avec qui je me suis encore entretenue il y a quelques minutes, m’a chargée de véhiculer ceci (…): ce qu’il souhaite dire, au nom de sa famille, c’est qu’il y a un sentiment de soulagement", a déclaré  Me Nathalie Gallant avant d'ajouter: "d’abord parce que Salah a été arrêté vivant. C’était une des espérances de la famille. Soulagement également parce que la chasse à l’homme a pris fin, et qu’il faut se rendre compte que cette famille est sous pression non-stop depuis quatre mois".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Sven Mary a annoncé que son client, placé sous "mandat d’arrêt" par le juge d’instruction, va "refuser l’extradition" vers la France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-