Saône-et-Loire: sans anesthésie, un homme de 94 ans se fait opérer à la carotide

Douleurs

Saône-et-Loire: sans anesthésie, un homme de 94 ans se fait opérer à la carotide

Publié le :

Lundi 19 Février 2018 - 08:09

Mise à jour :

Lundi 19 Février 2018 - 08:11
Un homme de 94 ans a été opéré de la carotide sans anesthésie en janvier dernier au CHU de Chalon-sur-Saône. Après deux tentatives échouées, le chirurgien avait tout de même décidé d'opérer son patient.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

André Garnier, âgé de 94 ans, a révélé jeudi 15 avoir été opéré sans anesthésie au CHU de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire. Les faits se sont déroulés le 24 janvier dernier.

"J'ai drôlement dansé", a expliqué ce patient au Journal de Saône-et-Loire jeudi. Il devait se faire opérer à la carotide après avoir été victime de deux accidents vasculaires cérébraux.

A voir aussi: Montauban - un anesthésiste soupçonné d'avoir abusé d'une patiente endormie

"Quand le chirurgien a commencé à couper, j’ai carrément hurlé: +Ça va pas! Arrête tu me fais mal! (…)+ Phrase que j’ai dû répéter au moins une dizaine de fois", a expliqué André Garnier dans les colonnes du quotidien local.

Il avait fait l'objet de deux anesthésies un peu plus tôt, mais celles-ci n'avaient eu aucun effet. Il avait alors fallu "continuer le travail commencé", comme le lui a expliqué le chirurgien.

L'hôpital est resté à peu près muet suite à cette erreur: "nous n’avons eu aucune explication. Je pense qu’il aurait été souhaitable que l’on nous informe de ce qui s’est passé et que l’on présente des excuses à mon époux, cela aurait été la moindre des choses", a expliqué la femme du patient, Mireille.

Le couple a envoyé une lettre à la direction de l'hôpital pour demander des explications. L'établissement a confirmé avoir bien reçu la missive et "prendre en compte la réclamation".

Quant à André Garnier, une seconde opération était prévue dans peu de temps, mais il ne semble pas prêt à repasser par le bloc opératoire. "Je me préfère me suicider que de me faire opérer de l'autre côté", a-t-il lancé.

André Garnier a tout de même été opéré, l'hôpital ne s'est toujours pas excusé.

Commentaires

-