Sarthe: un prêtre mis en examen pour viols sur mineurs suspendu par son diocèse

Sarthe: un prêtre mis en examen pour viols sur mineurs suspendu par son diocèse

Publié le :

Vendredi 12 Juin 2015 - 18:36

Mise à jour :

Vendredi 12 Juin 2015 - 18:56
©Michel Petit/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Un prêtre de la Sarthe a été placé en détention provisoire après sa mise en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans. Alors qu'il est toujours présumé innocent, l'évêque du Mans a décidé de le suspendre, illustrant la nouvelle position de l'Eglise catholique, plus ferme, sur les questions de pédophilie.

L’évêque du Mans (Sarthe), Monseigneur Yves Le Saux a annoncé la suspension d’un prêtre de son diocèse qui a été mis en examen pour "viols et agressions sexuelles de mineurs de 15 ans par personne ayant autorité". Cette volonté affichée, non seulement de suspendre, mais aussi de le faire savoir, est une posture assez peu fréquente dans l’Eglise catholique, mais qui correspond aux nouvelles orientations initiées par le pape François pour mettre fin à la loi du silence sur ce type de faits.

L’évêque a d’ailleurs publié un communiqué pour montrer que sa démarche ne souffre d’aucune ambigüité : "Il faut laisser à la justice le temps de parvenir à ses conclusions. Sans préjuger de celles-ci, dans les circonstances actuelles, je suspends (ce prêtre) de toute fonction liée à son ministère. C'est à la justice, en qui nous avons toute confiance, d'établir la vérité des faits. Qui, s'ils étaient avérés, seraient d'une extrême gravité pour ces jeunes, leurs familles et nous tous" écrit-il.

Le prêtre en question, curé dans les paroisses de Parigné-l’Évêque et Le Grand-Lucé et toujours présumé innocent, est âgé de 54 ans. Il a été ordonné en 1988. Il a été interpellé mardi. Les faits qui lui sont reprochés s’étalent sur une période comprise entre 1993 et 2007. Six plaignants, mineurs au moment des faits, se sont pour l’instant manifestés pour des faits d’agressions sexuelles commis majoritairement dans le Nord du département. 

L’homme nie les faits qui lui sont reprochés, ce qui n’a pas empêché sa mise en examen. Il a été placé en détention provisoire. 

 

La cathédrale Saint-Julien du Mans


Commentaires

-