Sarthe: la mère s'assoit sur la voie ferrée avec sa petite fille dans les bras, le TGV les percute mortellement

Probable suicide

Sarthe: la mère s'assoit sur la voie ferrée avec sa petite fille dans les bras, le TGV les percute mortellement

Publié le :

Lundi 23 Octobre 2017 - 09:01

Mise à jour :

Lundi 23 Octobre 2017 - 09:03
Dimanche matin, un TGV a percuté une mère et sa petite fille de trois ans non loin du Mans. Selon les premiers éléments de l'enquête, la piste du suicide semble presque certaine. La femme d'une trentaine d'années n'a en effet rien fait pour éviter le train fonçant sur elle.
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce serait visiblement un geste de désespoir qui a poussé cette maman à faire le geste fatal, sa petite fille serrée dans ses bras. Dimanche 22, dans la matinée, un train à grande vitesse a percuté dans la Sarthe une jeune femme et son enfant, tuant les deux malheureuses.

Les faits se sont déroulés vers 10h15 sur la voie de chemin de fer située entre les communes de Voivres-lès-le-Mans et La Suze-sur-Sarthe, non loin du Mans (Sarthe). C'est là qu'arrivait à pleine vitesse le TGV reliant Lille et Nantes. On n'imagine sans peine l'horreur à laquelle a assisté le conducteur du train qui a aperçu la jeune femme d'une trentaine d'années assise au milieu de la voie avec une fillette de trois ans dans les bras.  

Le conducteur a évidemment enclenché le freinage d'urgence, mais la distance était trop courte. Et d'après le témoignage qu'il a fait aux enquêteurs, la femme n'a pas effectué le moindre geste d'évitement en voyant le TGV foncer sur elle, certes en phase de ralentissement, mais à une vitesse telle qu'il n'y avait aucune chance de survie possible.

La gendarmerie en charge d'essayer de comprendre le drame ne cache pas que la thèse du suicide semble presque certaine. Outre le témoignage du conducteur, cette hypothèse repose aussi sur le fait que la voiture de la femme a été retrouvée à proximité des lieux. Elle s'est donc précisément rendue là où passe la voie ferrée. En outre, il semblerait que la malheureuse mère de famille vivait un contexte de séparation.

La collision mortelle, elle, a entraîné un retard de plusieurs heures pour ce train et celui qui le suivait.

La mère de famille n'a rien fait pour éviter le train fonçant sur elle.

Commentaires

-