Scandale: la SPA de Pau soupçonnée d'avoir euthanasié massivement et brutalement des animaux, hors du cadre légal (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Scandale: la SPA de Pau soupçonnée d'avoir euthanasié massivement et brutalement des animaux, hors du cadre légal (vidéo)

Publié le 10/05/2017 à 20:11 - Mise à jour à 20:30
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le vétérinaire officiant au refuge de la SPA de Pau (fermé en 2015) a été entendu par l'Ordre national de sa profession pour s'expliquer sur les euthanasies massives pratiquées sur place. Une association a décrit une véritable "antichambre de la mort" où 1.700 chiens et chats ont vu leurs jours se finir dans des conditions douteuses et peut-être illégales.

C'est une audience qui lève le voile sur des pratiques qui pourraient sembler inimaginable aux yeux du grand public. Ce mercredi 10, la Chambre régionale de discipline à Bordeaux de l’Ordre national des vétérinaires a convoqué pour une audition l'ancien vétérinaire officiant au refuge SPA de Pau. C'est le quotidien Le Monde qui rapporte l'information. En cause? Des suspicions sur des euthanasies massives pratiquées dans le refuge palois où, entre 2010 et 2013, pas moins de 1.700 animaux ont été mis à mort dans des conditions parfois douteuses, et pour des raisons qui ne respecteraient pas le cadre légal.

En 2014, une association, Animal Cross, décide de porter plainte pour attirer l'attention sur des pratiques étranges dans ce centre décrit comme "l'antichambre de la mort" pour les animaux qui s'y retrouvent. Le lieu a en effet la particularité de servir à la fois de refuge (pour les animaux à adopter) et de fourrière (pour les animaux errants). Le but? Permettre à des animaux recueillis et que les propriétaires (s'ils en ont) ne viennent jamais chercher de pouvoir trouver plus facilement un nouvel adoptant. Or, selon Animal Cross, c'est souvent l'euthanasie qui attend les malheureuses bêtes.

(Voir ci-dessous une vidéo mise en ligne par Animal Cross - Attention: des images peuvent choquer et ce document présente uniquement le point de vue de l'association)

Légalement parlant, il n'est pas interdit pour ce type d'établissement de procéder à l'euthanasie d'un de ses "pensionnaires". Il faut respecter d'une part un délai légal de dix jours de garde d'un animal errant pour permettre que son propriétaire vienne le récupérer, puis, à l'issue dudit délai, que le vétérinaire "en constate la nécessité" selon l'article L211-25 du Code rural. Ce peut-être le cas d'un animal malade, blessé, ou, dans la pire des situations, lorsque le refuge est saturé et qu'il n'est hélas pas possible de trouver une autre solution. Or, l'association qui a porté assure plainte que ces dispositifs ont été bafoués. Non seulement, le refuge disposait encore de la place nécessaire pour garder les animaux au-delà de dix jours, mais le délai lui-même était rarement respecté. Les accusateurs expliquent en effet que l'écrasante majorité des euthanasies avaient lieu le jeudi, jour de passage du vétérinaire et de l'équarisseur. Qu'importe si un animal n'était pas là depuis dix jours, voir arrivé le jeudi même, il pouvait être mis à mort dans la foulée.

Pire encore, les accusateurs affirment que certaines euthanasies d'animaux étaient pratiquées directement par des salariés quand le vétérinaire était indisponible, via un usage formellement interdit: l'asphyxie par l'éther. Un huissier lors d'une visite aurait d'ailleurs constaté une forte odeur de produits chimiques et des cadavres d'animaux stockés dans des congélateurs.

Lors d'une enquête menée en 2014, les représentants du centre SPA expliquaient qu'ils devaient faire face à un afflux trop important d'animaux, étant le seul lieu dédié pour la grande majorité du Béarn. Ils niaient cependant ne pas respecter le délai légal de dix jours. Cette même année 2014, un nouveau conseil d'administration est arrivé à la tête de la SPA de Pau, et a décidé de licencier ou de pousser à la retraite les employés en place. Le centre a finalement été fermé en 2015 pour causes "d'insalubrité".

La SPA de Pau faisait partie de la Confédération nationale des SPA (CNSPA) et qui n'est pas liée à la SPA historique. Elle regroupe 260 centres qui prennent en charge 180.000 animaux par an.

La décision concernant le vétérinaire, qui risque potentiellement une suspension sera rendue le 17 mai. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le centre SPA de Pau a fermé ses portes en 2015.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-