United Airlines: un couple de jeunes mariés expulsé d'un vol

Nouvelle polémique

United Airlines: un couple de jeunes mariés expulsé d'un vol

Publié le :

Mardi 18 Avril 2017 - 12:21

Mise à jour :

Mardi 18 Avril 2017 - 12:41
Deux jeunes mariés partis en lune de miel ont été expulsés d'un avion de la compagnie United Airlines dimanche à Houston aux Etats-Unis. Les versions du couple et de la compagnie diffèrent.
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Décidément, la compagnie aérienne United Airlines multiplie les polémiques ces derniers jours. Dimanche 16, un couple qui partait au Costa Rica pour sa lune de miel a été expulsé de l'avion de la compagnie américaine lors d'une escale à Houston aux Etats-Unis.

Michael Hohl et Amber Maxwelle venaient de Salt Lake City dans l'Utah et souhaitaient fêter leur mariage. En montant dans l'avion, ils se sont aperçus que leurs places étaient occupées par un homme endormi, ont-ils raconté à la chaîne de télévision locale KHOU. Voyant que plusieurs sièges étaient inoccupés, le couple a décidé de s'assoir quelques rangées plus loin sur des places qu'ils pensaient être au même tarif. "On ne pensait pas que ce serait problématique, ce n'est pas comme si on allait s'installer en première classe. Nous étions simplement en classe économique, à quelques rangs de nos sièges", a expliqué Michael Hohl.

United Airlines a tenu une version bien différente. La compagnie a argué que les deux voyageurs "ont à plusieurs reprises tenté de s'asseoir sur des sièges plus chers". En réalité, le couple auraient occupés des places référencées "Economie plus" apportant plus de place et de confort et bien sur plus cher. Après qu'un agent de bord leur a demandé de regagner leurs places, les jeunes mariés auraient refusé et n'auraient pas non plus accepté de payer un supplément pour les sièges de luxe qu'ils occupaient. Maggie Schmerin, porte-parole de la compagnie a précisé: "ils n'ont pas payé et n'ont pas suivi les instructions des équipages qui leur demandaient de regagner leurs sièges assignés".

Michael Hohl et Amber Maxwelle ont demandé un surclassement qui leur a été refusé. Ils s'appétaient à rejoindre leurs places d'origines quand un policier fédéral est monté à bord et leur a ordonné de descendre de l'appareil. "Ils ont déclaré que nous étions agités et que nous étions un danger pour le reste du vol, pour la sécurité des autres clients", a déclaré Michael Hohl.

Finalement, un tarif réduit dans un hôtel a été offert aux clients pour la nuit de samedi 15 à dimanche 16 par United Airlines. Un vol leur a également était réservé pour le lendemain matin. 

Voyant que plusieurs sièges étaient inoccupés, le couple a décidé de s’asseoir quelques rangées plus loin sur des places qu'ils pensaient être au même tarif.

Commentaires

-