Seine-et-Marne: des agents de sécurité passés à tabac à coups de battes cloutées et matraques télescopiques

Attaque

Seine-et-Marne: des agents de sécurité passés à tabac à coups de battes cloutées et matraques télescopiques

Publié le :

Lundi 29 Mai 2017 - 07:10

Mise à jour :

Lundi 29 Mai 2017 - 07:15
Il avait été refoulé le matin, il est revenu avec une vingtaine de comparses se venger le soir. Un groupe d'agresseurs a violemment attaqué vendredi les vigiles de la base de loisirs de Vaires-Torcy.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les faits se sont déroulés vendredi 26 mais l'information n'a été connue que ce dimanche 28. Une dizaine d'agents de sécurité d'une base de loisirs de Seine-et-Marne ont été brutalement agressés par un groupe de vingt jeunes armés venus pour en découdre. Une altercation survenue plus tôt dans la journée est à l'origine du règlement de comptes.

Tout commence le matin de cette très chaude journée du pont de l'Ascension. Sur la base de loisirs de Vaires-Torcy, la journée s'annonce prometteuse. Un groupe de jeunes gens arrive. Problème: ils refusent de payer le tarif pour pénétrer sur les lieux: 5 euros. Ils sont alors refoulés par la sécurité, mais l'un d'eux l'annonce, il va revenir pour se venger.

Dans la soirée, ce même individu force les clôtures du parc, rentre sur les lieux et s'installe sur une butte visiblement en position d'attente. Repérés par la sécurité, les hommes en charge de la surveillance vont dans sa direction pour l'intercepter. Malheureusement, il s'agissait d'un stratagème: arrivés à sa hauteur, la dizaine d'hommes de la sécurité voient fondre sur eux une vingtaine d'assaillants armés de battes cloutées et de matraques télescopiques. Ils sont passés à tabac. Cinq agents finiront blessés et hospitalisés, dont l'un d'entre eux assez gravement touché à la tête.

Des faits qui deviennent de plus en plus fréquents sur les bases de loisirs en Ile-de-France. "Sur les douze îles de loisirs gérées par la région, nous remarquons une progression de la violence" admet d'ailleurs la collectivité locale qui souhaite pourvoir à terme armer ses agents de sécurité.

La base était très fréquentée le vendredi, entre pont de l'Ascension et grand soleil.


Commentaires

-