Seine-et-Marne: une adolescente expulsée de son lycée pour une "robe longue"

Seine-et-Marne: une adolescente expulsée de son lycée pour une "robe longue"

Publié le :

Vendredi 06 Mai 2016 - 12:07

Mise à jour :

Vendredi 06 Mai 2016 - 12:19
©Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune fille en classe de première n'a pas pu entrer dans son lycée mardi parce qu'elle portait une jupe trop longue. Cette dernière était considérée comme une infraction à la loi de 2004 sur la laïcité dans les établissements scolaires.

L'interprétation particulière de la loi de 2004 sur la laïcité dans les établissements scolaires risque de faire polémique dans cette affaire. Une lycéenne de l'établissement  Flora Tristan de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne, s'est vue refuser l'entrée en raison de sa robe jugée trop longue, rapporte L'Obs, mardi 3.

La jeune femme, âgée de 16 ans, s'est convertie à l'islam il y a un an et retire son voile chaque matin avant de pénétrer dans l'établissement scolaire en respect de la loi sur les signes religieux distinctif. Ce mardi, elle s'est donc présentée au lycée avec une "robe longue noire H&M, un gilet arrivant au genoux et des baskets", précise l'hebdomadaire. Mais la proviseure a signifié à la lycéenne qu'elle ne pouvait pas rentrer dans le lycée ainsi vêtue.

"Porter des robes longues dans un établissement public et laïc n'est pas tolérable, c'est un signe religieux", aurait expliqué la chef d'établissement à la mère de l'adolescente. "Ma fille respecte la loi, je respecte sa religion, il y a juste de la tolérance et du respect, s'insurge la mère qui entend déposer plainte contre l'établissement scolaire, Il faut que les gens arrêtent de faire des amalgames et de juger trop vite" a-t-elle répliqué.

La direction du lycée n'a pas encore réagi, mais de son côté, l'Académie de Créteil affirme que la jeune femme n'a pas été exclue. "L'intérêt, c'est que cette jeune fille est qu'elle poursuive sa scolarité de façon normale. Une robe longue n'est pas un motif d'exclusion" affirme-t-on.

Le Conseil d'Etat ne s'est pas prononcé sur la légalité de l'interdiction des jupes longues au lycée, alors que plusieurs cas d'exclusions pour le port de cette tenue ont été relevés. Selon le Collectif contre l’Islamophobie, 120 élèves n’avaient pas pu se rendre à l’école pour cette raison entre début 2014 et cette première affaire médiatisée.

 

Une jeune fille en classe de première n'a pas pu entrer dans son lycée mardi parce qu'elle portait une jupe trop longue.

Commentaires

-