Bondy: pour une kippa "visible", 2 jeunes frères juifs passés à tabac et menacés de mort

Agression antisémite

Bondy: pour une kippa "visible", 2 jeunes frères juifs passés à tabac et menacés de mort

Publié le :

Vendredi 24 Février 2017 - 09:07

Mise à jour :

Vendredi 24 Février 2017 - 09:14
"Je vais te tuer espèce de sale juif": deux frères âgés de 29 et 17 ans ont été violemment agressés et menacés de mort, mardi à Bondy (Seine-Saint-Denis). Ils étaient porteurs de kippas "visibles" selon le parquet.
©Mic/Flickr

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

A coups de pieds, de poings et même de scie: l'agression a été d'une rare violence. Deux jeunes frères de confession juive âgés de 29 et 17 ans ont été menacés de mort et littéralement passés à tabac par un groupe d'individus non identifiés, mardi 21 à Bondy (Seine-Saint-Denis). Les kippas des victimes auraient été l'élément déclencheur de ce déferlement de haine antisémite. L'un des jeunes gens aurait eu le doigt coupé à la scie, selon le grand quotidien de gauche israélien Haaretz (lien en anglais) citant le témoignage du père.

"Je vais te tuer espèce de sale juif". C'est par ces mots qu'a éclaté la dispute. Circulant à bord de leur véhicule, les deux frères ont tout d'abord été la cible d'insultes antisémites et de ce type de menaces de la part du conducteur et du passager d'une autre voiture qui s'était portée à leur hauteur, selon Haaretz. Les agresseurs les auraient ensuite forcés à s'arrêter.

Descendus de leur véhicule, les deux frères ont rapidement été entourés par un groupe formé de leurs agresseurs initiaux et de clients d'un bar à chicha tout proche sortis eux aussi pour les attaquer. Encerclés, ils ont alors subi un passage à tabac en règle. L'un des assaillants les aurait même frappé à coups de scie.

Le plus âgé des deux frères aurait ainsi eu un doigt coupé et s'est vu prescrire dix jours d'incapacité totale de travail (ITT) tandis que le plus jeune a pour sa part été touché à l'épaule. Tous deux ont été hospitalisés en état de choc. Ils auraient décrit leurs assaillants comme "d'apparence moyen-orientale", selon Haaretz.

Une plainte a été déposée et une enquête ouverte pour tenter de retrouver les agresseurs, qui ont pris la fuite. Le parquet n'a pas encore affirmé précisément le motif de l'agression, tout en précisant que les deux frères étaient porteurs de kippas "visibles".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
L'un des deux frères agressés a eu le doigt coupé à coups de scie.

Commentaires

-