Seine-Saint-Denis: un contrôle d'identité tourne mal, trois policiers se font tabasser

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Seine-Saint-Denis: un contrôle d'identité tourne mal, trois policiers se font tabasser

Publié le 08/01/2017 à 10:34 - Mise à jour à 10:35
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'ils procédaient à des contrôles d'identité, vendredi soir, trois policiers ont été roués de coups dans un hall d'immeuble à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Au total, dix jeunes hommes âgés de 16 à 21 ans ont été interpellés.

Ils n'ont apparemment pas apprécié leur venue. Dans un hall d'immeuble à Bobigny (Seine-Saint-Denis), trois policiers se sont fait tabasser après avoir tenté de procéder à des contrôles d'identité. Les faits se sont déroulés vers 20h. Alors qu'ils contrôlaient "des jeunes qui semblaient consommer des stupéfiants dans un hall d'immeuble (…) ils ont été roués de coups", a indiqué une source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments divulgués, les victimes ont été transportées à l'hôpital Avicenne. L'une d'elles a été gravement blessée au niveau de l'œil. Au total, 10 jours d'incapacité totale de travail (ITT) lui ont été prescrits dans l'attente d'examens complémentaires.

Quant aux deux autres fonctionnaires, ils ont été blessés à la jambe et au visage. Ils ont eu respectivement 15 et 10 jours d'ITT. Rapidement, les renforts sont arrivés sur place et ont interpellé dix jeunes hommes âgés de 16 à 21 ans. Leurs gardes à vue ont été prolongées de 24 heures samedi 7 au soir, a indiqué le parquet. La sûreté départementale a été saisie de l'enquête.

Ce n'est pas la première fois ces derniers jours que des policiers sont victimes de violences. Lundi 2 janvier, par exemple, un homme s'en est pris à eux à Vannes (Morbihan). Alors qu'ils étaient intervenus pour tenter de mettre fin à une rixe, ils ont été la cible d'un homme alcoolisé qui a lancé sa bouteille en verre dans le dos d'un des fonctionnaires avant d'en frapper un autre au visage. Il a été condamné à un an de prison dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans pour violence, rébellion et outrage sur des policiers.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Une policière a été gravement blessée à l'œil et a reçu dix jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-