Seine-Saint-Denis: un groupe soupçonné de forcer des mineures à voler et se marier

Seine-Saint-Denis: un groupe soupçonné de forcer des mineures à voler et se marier

Publié le :

Vendredi 16 Novembre 2018 - 20:16

Mise à jour :

Vendredi 16 Novembre 2018 - 20:17
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un groupe de dix personnes a été arrêté en Seine-Saint-Denis mardi. Ils sont soupçonnés d'avoir obligé de jeunes mineurs à commettre des vols mais aussi d'avoir organisé leur mariage forcé.

Pas moins de dix suspects, tous franco-serbes, ont été arrêtés mardi 13 en Seine-Saint-Denis. Ils sont soupçonnés de traite aggravée d'êtres humains et travaillaient "en famille" dans le département d'Ile-de-France.

Ces arrestations arrivent au bout d'une enquête minutieuse de 18 mois menée par les policiers qui ont découvert un système dont une quinzaines de femmes, dont "la moitié avaient entre neuf et 17 ans", ont été les victimes.

Elles "travaillaient" tous les jour de 10 à 17h dans la capitale et ses environs.

A voir aussi: Pas-de-Calais - des migrants volent un bateau de pêche et traversent la Manche

Leur "emploi"? Elle étaient formées par des adultes à commettre des vol à la tire ou par ruse auprès de personnes âgées, et donc particulièrement vulnérables.

Mais ce n'est pas tout. Une source policière citée par RTL ce vendredi 16 a en effet révélé que les jeunes femmes étaient mariées de force avant l'âge de 20 ans, moyennent une dot de la future belle-famille.

Le montant de celle-ci était évaluée en fonction de la "capacité" à voler de la future mariée.

Mardi donc, c'est une centaine de policiers qui a été dépêchée pour arrêter les dix personnes soupçonnées d'être à l'origine de ce trafic. En outre, neuf jeunes filles ont aussi été entendues en qualité de victimes.

Des perquisitions ont aussi eu lieu le même jour et ont permis de découvrir un butin conséquent. Plus de 100.000 euros de bijoux, de montres de luxe, de maroquinerie et d'argent liquide ont ainsi été saisis. Ces nombreux biens de valeurs sont le fruits d'au moins une centaine de vols déjà répertoriés par les services de police.

Les suspects n'en seraient d'ailleurs pas à leurs premiers méfaits et auraient, selon les premiers éléments de l'enquête, déjà sévi en Italie, en Belgique et en Espagne.

A lire aussi:

Une chèvre volée a bloqué le métro parisien (photo)

Il vole et abandonne le chien de ses voisins pour se venger

Il pense avoir une relation sexuelle tarifée, il se fait voler et rouer de coups

Une centaine de policiers ont été mobilisés pour arrêter le groupe de malfaiteurs.

Commentaires

-