Septèmes-les-Vallons: le corps carbonisé d'un homme retrouvé dans son appartement, la piste criminelle privilégiée

Septèmes-les-Vallons: le corps carbonisé d'un homme retrouvé dans son appartement, la piste criminelle privilégiée

Publié le :

Vendredi 05 Mai 2017 - 12:05

Mise à jour :

Vendredi 05 Mai 2017 - 12:14
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un cadavre carbonisé a été retrouvé à Septèmes-les-Vallons près de Marseille jeudi soir. Après avoir retrouvé un gilet pare-balles et du haschisch dans une voiture proche des lieux du sinistre, la police a commencé à envisager la piste criminelle.

A première vue, il s'agissait d'un banal, bien que spectaculaire, incendie d'appartement. Mais en enquêtant, les policiers ont dévié sur la piste criminelle. Le corps d'un homme a été retrouvé jeudi 4 au soir, vers 21h, dans l'incendie de son appartement de Septèmes-les-Vallons près de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, selon une information de La Provence.

Trois fourgons à incendie et un camion avec échelle, ainsi qu'une dizaine de pompiers, ont été nécessaire pour éteindre les flammes, dans cette zone industrielle de la Haute Bédoule.

Plusieurs éléments ont permis aux autorités de penser que le sinistre pouvait être d'origine criminelle. Premièrement, le cadavre se trouvait tout près du départ de feu. Et en fouillant le site du drame, qui était un entrepôt réaménagé en appartement, ainsi que le garage attenant, les policiers ont découvert un gilet pare-balles et plusieurs plaquettes de haschisch dans une voiture.

Le corps a été confié à l'institut médico-légal et était ce vendredi 5 au matin en cours d'autopsie. Les résultats permettront aux enquêteurs d'en savoir plus sur les circonstances exactes de la mort de cet individu. L'ADN sera un des éléments qui devraient permettre de confirmer son identité, qui n'a pour l'instant pas été révélée. La police judiciaire a été saisie de l'enquête et devrait dire prochainement s'il s'agit d'un règlement de comptes.

A Marseille, le règlement de comptes est régulièrement la solution à un conflit d'ordre criminel. En 2016, 40% des cas s'étaient déroulées dans la cité phocéenne ou ses environs. Trente personnes avaient perdu la vie dans ce genre de circonstances et une vingtaine avaient été blessées.

Les policiers ont découvert un gilet pare-balles et plusieurs plaquettes de haschisch dans une voiture proche du site du sinistre.


Commentaires

-