Série de noyades en France pendant la canicule

Série de noyades en France pendant la canicule

Publié le 01/07/2019 à 12:20 - Mise à jour à 12:37
©Phillipe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La canicule a favorisé les baignades et comportements à risques ces derniers jours. Près d'une dizaine de personnes sont mortes ce week-end du 29 et 30 juin, à l'issue d'une semaine déjà meurtrière.

Le mois de juin est propice aux noyades, et la canicule qui a sévit cette semaine en France a accentué la dangerosité. Huit personnes sont mortes jeudi 27 selon la Cellule ministérielle de veille opérationnelle et d'alerte (CMVOA). Samedi, au moins sept autres décès ont été signalés et déjà un mort avait été recensé ce lundi pour la journée de dimanche.

Les profils des victimes et circonstances des drames sont variés. Au Touquet, deux jeunes hommes, tous les deux âgés d'une vingtaine d'années, ont ainsi trouvé la mort à 24 heures d'intervalle. En Haute-Savoie, le corps d'une femme de 84 ans, a été retrouvé dimanche à l'aube dans le lac d'Annecy par des promeneurs. Dans le Doubs, c'est un homme de 39 ans qui s'est noyé au lieu-dit le lac de Navilly. Samedi, un enfant de cinq ans est mort après avoir apparament échappé quelques instants à la vigilance de ses parents, au camping des Plans, à Mialet (Gard).

Voir: Noyades - un week-end meurtrier en France

La chaleur exceptionnelle de ces derniers jours pousse à la baignade, mais en cette fin de mois de juin et malgré la température extérieure, l'eau peut encore être froide dans certaines zones. Par ailleurs, certains peuvent être tentés de se baigner dans des zones interdites, ou encore dans des endroits où la surveillance ne débute qu'en juillet, avec les vacances scolaires.

En France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année d'environ 1.000 décès et sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Elles sont pourtant pour la plupart évitables.

Selon une enquête de Santé publique France, en 2018, les noyades accidentelles (suivies ou non de décès, ndlr) ont augmenté de 30% par rapport à l'enquête 2015 (1.266). Cette augmentation d'accidents s'observe surtout chez les moins de 13 ans (338 en 2015 contre 600 en 2018), sans augmentation du nombre des décès. Les enfants de moins de 6 ans ont représenté 9% des décès (35 morts) par noyades accidentelles et les plus de 65 ans, 35% (137).

Lire aussi:

Policière noyée dans la Seine: deux de ses collègues mis en examen

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Près d'une dizaine de personnes sont mortes noyées lors de ce week-end de canicule.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-