Sevran: un policier blessé par un jet de bloc de bitume pendant un contrôle

Sevran: un policier blessé par un jet de bloc de bitume pendant un contrôle

Publié le :

Vendredi 24 Février 2017 - 09:50

Mise à jour :

Vendredi 24 Février 2017 - 10:06
Un policier a été blessé jeudi soir à Sevran, en Seine-Saint-Denis, pendant un contrôle. Le fonctionnaire a reçu un bloc de bitume et a été touché aux côtes et au coude.
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Sevran en Seine-Saint-Denis un policier a été blessé pendant un contrôle qui a dégénéré jeudi 23 dans la soirée. Le fonctionnaire et son équipe de la BST (Brigade spécialisé de terrain) menaient un contrôle contre un trafic de stupéfiants dans le quartier des Beaudottes, dans le nord de la ville.

Pendant l'intervention, les policiers ont été pris à partie et caillassés. L'un des fonctionnaires a été touché par un bloc de bitume: il souffrirait d'une côte fêlée et peut-être d'un coude cassé, il a été transporté à l'hôpital.

D'après BFM TV une personne a été interpellée et une autre est toujours recherchée. Le syndicat Alliance, comme de nombreux autres syndicats de police, a dénoncé cet acte qui n'est pas isolé selon eux. "On espère que des peines exemplaires seront établies face à ces agressions de policiers" a expliqué Grégory Goupil, secrétaire régional Alliance en Seine-Saint-Denis, à BFM TV.

Deux policiers municipaux ont aussi été agressés mardi 21 au soir à Savigny-sur-Orge, dans l'Essonne. Ils patrouillaient dans leur véhicule de service quand ils ont été attaqués par une dizaine de personnes, une bagarre s'est ensuite déclenchée. L'un des policiers a été mordu à la main et l'autre a reçu un coup au visage. La BAC (Brigade anti-criminalité), appelée sur place, a procédé à l'interpellation de deux personnes.

Le maire LR de Savigny-sur-Orge, Eric Mehlhorn, a déploré ce "guet-apens inacceptable". Il y a quelques temps, il avait demandé à ce que les policiers municipaux soient autorisés à porter une arme, en vain. "Heureusement que leurs agresseurs n'étaient pas armés".

Le policier a été hospitalisé.


Commentaires

-