Somalie: explosions et fusillade, l'attaque revendiquée par les Shebab

Attentat

Somalie: explosions et fusillade, l'attaque revendiquée par les Shebab

Publié le :

Jeudi 21 Janvier 2016 - 20:43

Dernière mise à jour :

Jeudi 21 Janvier 2016 - 20:52
Deux voitures piégées ont explosé ce jeudi sur le front de mer à Mogadiscio, capitale de la Somalie. Dans le même temps, une fusillade nourrie a été entendue dans le même secteur. L'attaque a déjà été revendiquée par les rebelles islamistes Shebab, liés à Al-Qaïda.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Mohamed Abdiwahab / AFP
-A +A

Nouvel attentat en Afrique. Deux voitures ont explosé ce jeudi 21 janvier à une demi-heure d'intervalle dans un restaurant de Mogadiscio, capitale de la Somalie. Entre temps, une fusillade nourrie a été entendue, rapporte l'antenne somalienne de la BBC. L'attaque a déjà été revendiquée par les rebelles islamistes Shebab, liés à Al-Qaïda, à travers une radio somalienne contrôlée par des djihadistes.

Vers 19h30, heure locale (17h30 en France), une voiture piégée a explosé devant un restaurant de la plage du Lido. Peu après, des hommes armés auraient attaqué l'établissement. La BBC fait état de "cinq hommes armés" qui se seraient approchés, venant de la plage. Une demi-heure plus tard, une autre voiture a explosé dans le même secteur. D'après la BBC, les restaurants The Beach View et Lido Sea Food seraient concernés par l'attentat.  

En début de soirée, l'opération de police était toujours en cours et les shebas se trouvaient encore dans l'un des restaurants. Selon CNN, l'attaque aurait fait au moins quinze morts.  

Le représentant de l'ONU pour la Somalie s'est exprimé sur Twitter. "Je condamne avec force l'attaque de ce soir. La plage du Lido est un symbole de la vie en Somalie. Mes pensées vont vers les gens qui sont sur cette plage de Mogadiscio", a-t-il écrit.

Les Shebab, qui veulent renverser le gouvernement somalien soutenu par la communauté internationale, mènent régulièrement des attaques à Mogadiscio. Le 15 janvier, ils avaient pris d'assaut une base kényane de l'Amisom, la force internationale de l'Union africaine qui soutient les institutions somaliennes, dans le sud du pays. L'attaque avait causé des dizaines de morts.

Ce nouvel attentat survient quelques jours à peine après l'assaut de Ouagadougou au Burkina Faso. Vendredi 15, des djihadistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ont attaqué un hôtel et un restaurant de la ville fréquentés par des Occidentaux, faisant 29 morts, principalement de nationalité étrangère.  

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

La plage du Lido, devant laquelle a lieu l'attaque.