Somme: le dresseur blessé à la gorge par un lion va mieux, les images du déchaînement de l'animal (vidéo)

Drame en plein spectacle

Somme: le dresseur blessé à la gorge par un lion va mieux, les images du déchaînement de l'animal (vidéo)

Publié le :

Mardi 09 Mai 2017 - 12:58

Mise à jour :

Mardi 09 Mai 2017 - 13:07
Violemment attaqué en plein spectacle par un lion, Dimanche à Doullens (Somme), le dompteur serait désormais hors de danger. Sérieusement blessé à la gorge, à la tête et à la jambe, il a été opéré pendant cinq heures.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il lui a sauté à la gorge et a planté ses crocs tout près de la carotide. Dimanche à Doullens (Somme), en plein spectacle, un des dresseurs du Buffalo Circus a été violemment attaqué par un lion devant une centaine de spectateurs dont de nombreux enfants. Une scène choquante qui a terrifié le public présent sur place: de nombreuses personnes ont dû être prises en charge suite à des malaises et évacuées par les secours. La scène a d'ailleurs été filmée et publiée sur Facebook par une mère de famille qui avait emmené sa fille au cirque.

Mais grâce à l'intervention de sa femme, le dompteur a pu s'en sortir: par reflexe, elle a sauvé son mari en arrosant le fauve avec un extincteur à poudre. Il n'est toutefois pas sorti indemne de cette attaque. Sérieusement blessé à la gorge, à la tête et à la jambe, l'homme de 35 ans était dans un état jugé "très grave". Rapidement héliporté vers l'hôpital, il a été opéré pendant cinq heures et serait désormais hors de danger. "Pour l'instant, il est sorti d'affaire et est actuellement en réanimation où il se réveille", a expliqué sa mère au Courrier Picard.

Dans les heures qui ont suivi, le cirque a annoncé que le lion serait euthanasié. Devenu agressif et dangereux, il ne peut plus être utilisé pour des spectacles de domptage. En revanche, l'établissement n'avait pas indiqué ce qu'il adviendrait du deuxième lion du spectacle, qui lui avait regagné sa cage juste avant le drame. Une pétition a d'ailleurs été mise en ligne pour éviter que le deuxième lion ne subisse le même sort que le premier. 

L'association de défense des animaux, PETA, a elle aussi pris position dans un communiqué diffusé par 20 Minutes. "Cet accident prouve une nouvelle fois que l’utilisation d’animaux sauvages dans les spectacles ne va pas seulement à l’encontre du bien-être des animaux, mais menace aussi la sécurité du personnel du cirque et du public", a expliqué l’organisation incitant le public à boycotter "les spectacles où des animaux sont exploités". Mais le flou demeure encore sur le sort de l'animal car la famille Liberot, qui gère le cirque Buffalo Circus, n'aurait pas reçu de commandement d’euthanasier le fauve. Selon les informations du Courrier Picard, c'est le procureur de la République d'Amiens qui a été saisi après l'accident.

Le lion a attaqué le dresseur à la gorge, à la tête et à la jambe (illustration).

Commentaires

-