Son chien dévore des mouchoirs et des sous-vêtements, le chasseur le tue

Son chien dévore des mouchoirs et des sous-vêtements, le chasseur le tue

Publié le :

Mercredi 19 Septembre 2018 - 18:46

Mise à jour :

Mercredi 19 Septembre 2018 - 18:57
© PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un chasseur originaire de Solesmes a abattu son chien avec un fusil car ce dernier avait dévoré des mouchoirs en papier et des sous-vêtements à son domicile en son absence, début septembre.

L'homme a été découvert pataugeant dans une mare de sang. Un chasseur, résidant à Solesmes dans le Nord, est accusé d'avoir tué son chien d'un coup de fusil pour un motif particulièrement futile dimanche 9 septembre dernier.

L'individu a été interpellé par la gendarmerie, prévenue par des voisins qui avaient entendu les détonations.

Lire aussi - Limoges: un chasseur de faisan blesse grièvement une fillette de 10 ans

"Des voisins qui ont entendu une déflagration puis des hurlements ont aussitôt composé le 17. Après avoir pénétré dans la maison, les gendarmes découvrent un homme armée d'une carabine à la main. Ainsi qu'un jeune chien de chasse mort dans une mare de sang", ont fait savoir les forces de l'ordre sur leur compte Facebook.

Et d'ajouter: "Interpellé, le propriétaire du chien explique ne pas avoir supporté le comportement de son animal de compagnie qui pendant son absence avait dévoré des mouchoirs en papiers et des sous-vêtements".

L'homme a été placé en garde ç vue et devra répondre de ces actes devant le tribunal de police de Cambrai. Il est poursuivi pour atteinte volontaire à la vie d’un animal domestique qui l'expose à une peine de 1.500 euros d'amende (3.000 en cas de récidive). La SPA s'est protée partie civile dans le dossier.

A noter que les armes à feu qui se trouvaient à son domicile lors de l'intervention des militaires, soit 8 fusils de chasse, ont été saisies et placées sous scellées.

Voir:

Lot-et-Garonne: un chasseur a le bras arraché lors d'un accident de tir

Macron d'accord pour diviser par deux le prix du permis de chasse, selon le président des chasseurs

Savoie: le chasseur qui a tué quatre ânes jugé ce jeudi

Un chasseur originaire de Solesmes a abattu son chien avec un fusil pour un motif futile.

Commentaires

-