Strasbourg: mères d'enfants handicapés, elles montent sur une grue pour réclamer des auxiliaires de vie scolaire

Strasbourg: mères d'enfants handicapés, elles montent sur une grue pour réclamer des auxiliaires de vie scolaire

Publié le :

Mercredi 07 Juin 2017 - 12:25

Mise à jour :

Mercredi 07 Juin 2017 - 12:41
A Strasbourg, deux mères de famille sont montées en haut d'une grue, ce mercredi matin, pour réclamer des auxiliaires de vie pour leurs enfants handicapés. Les pompiers et les forces de l'ordre sont sur place et ont engagé des négociations par téléphone.
Benoit/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elles se trouvent à 40 mètres de hauteur. A Strasbourg, deux mères de famille sont montées en haut d'une grue, ce mercredi 7 au matin, pour réclamer des auxiliaires de vie pour les enfants handicapés. L'une est mère d'un enfant autiste de neuf ans, l'autre est maman d'un hyperactif de sept ans et demi. C'est aux alentours de 04h30 du matin qu'elles se sont décidées à escalader l'engin. Et une fois arrivées en haut, elles y ont déployé des banderoles qui indiquaient "En marche pour l'école" mais aussi "Ecole MDPH (maison départementale des personnes handicapées): stop au sabotage".

Seulement voilà: les conditions météorologiques idéales n'étaient pas au rendez-vous. L'une des banderoles a d'ailleurs été arrachée par le vent et les deux mamans ont donc dû se réfugier dans la cabine du grutier pour se protéger de la pluie. Rapidement alertés, les pompiers et les policiers se sont rendus sur place dans la foulée pour tenter de les faire descendre. Le RAID a commencé à engager des négociations par téléphone.

En bas de l'appareil, le papa de l'enfant autiste a expliqué aux médias les raisons de la protestation des deux femmes. Ce dernier est d'ailleurs coutumier de la pratique: il avait déjà gravi une grue dans la commune strasbourgeoise deux ans auparavant. "L’enfant hyperactif n’a jamais eu droit à une auxiliaire de vie scolaire (AVS), qui assiste les enfants handicapés. Le deuxième enfant, Emilien, a eu une AVS, mais la personne ne renouvelle pas son contrat à la fin de l’année. On tombe de haut. L’année prochaine, Emilien aura une nouvelle AVS non formée, une nouvelle maîtresse… Et qui plus est dans une classe surchargée, puisque l’Education nationale ne veut pas la réduire", a-t-il notamment déclaré au micro de France Bleu.

Ce n'est pas la première fois ces derniers mois qu'une protestation a lieu en haut d'un tel engin. En février dernier, une mère de famille de 32 ans s'était hissée en haut d'une grue à Lille pour réclamer une meilleure prise en charge de ses deux enfants autistes.

Deux mères de famille sont montées ce mercredi matin au sommet d'une grue de chantier à Strasbourg pour lancer un cri de colère. (image d'illustration)


Commentaires

-