Stupéfiants: 1,4 tonne de résine de cannabis et d'herbe saisie par les douaniers à la frontière franco-espagnole

Stupéfiants: 1,4 tonne de résine de cannabis et d'herbe saisie par les douaniers à la frontière franco-espagnole

Publié le :

Mardi 07 Février 2017 - 16:39

Mise à jour :

Mardi 07 Février 2017 - 16:53
©Martijn/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

1.200 kg de résine de cannabis et 200 kg d'herbe ont été saisis vendredi par des policiers français postés à la frontière avec l'Espagne. La drogue était dissimulée dans un camion censé rejoindre les Pays-Bas.

Les douaniers d'Hendaye ont indiqué dans un communiqué publié ce mardi 7 avoir saisi 1,2 tonne de cannabis et 200 kg d'herbe vendredi 3 février dans un véhicule qui se trouvait au poste frontière franco-espagnol de Biriatou, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le communiqué explique qu'un chien utilisé pour la détection de stupéfiants a donné l'alerte lorsque les douaniers ont examiné le chargement du camion en provenance d'Espagne et à destination des Pays-Bas. Les sacs renfermant la résine de cannabis et l'herbe se trouvaient dans un imposant caisson métallique caché dans le véhicule. Ce dernier était enfoui sous trois machines enveloppées de film plastique et disposées sur des palettes. Des équipements "fictifs" et de "façade" censés tromper les douaniers. En s'approchant, le chien a immédiatement signifié son intérêt pour l'appareil le plus proche de lui. Cette fausse marchandise figurait sur de faux documents que le chauffeur, seule personne à bord du véhicule, a présenté aux agents des douanes lors du contrôle disant devoir les acheminer jusqu'aux Pays-Bas.

La valeur totale de la drogue est "estimée à 8,7 millions d'euros sur le marché illicite de la vente au détail de stupéfiants", selon les douanes. Une source proche du dossier a indiqué que "le camion et le chauffeur sont d'une nationalité d'un pays d'Europe de l'Est", sans donner plus de précisions. L'enquête a été confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) dans la criminalité organisée de Bordeaux.

La drogue devait être acheminée jusqu'au Pays-Bas.


Commentaires

-