Suisse: drame familial, un homme tue quatre personnes et se suicide

Auteur(s)
JmC
Publié le 10 mai 2015 - 18:06
Image
Crédits
©Ruben Sprich/Reuters
C'est dans cette villa de Würelingen qu'a eu lieu le drame.
©Ruben Sprich/Reuters
Un homme de 36 ans a tué quatre personnes, dont ses beaux-parents et son beau-frère, avant de suicider, dans un quartier résidentiel d'une petite ville du nord de la Suisse. Il était père de trois enfants et séparé de sa femme.

La piste terroriste a vite été écartée. C'est un drame familial qui est à l'origine de la mort de cinq personnes tuées par balles samedi 9 peu avant minuit, dans le quartier résidentiel de la petite ville de Würenlingen, dans le canton d'Argovie, dans le nord de la Suisse.

Un homme de 36 ans, marié et père de trois enfants mais qui vivait séparé de sa femme, a tué quatre personnes (ses beaux-parents, son beau-frère, et une quatrième personne) avant de se suicider.

Le drame s'est déroulé à deux endroits différents, dans le même quartier, a déclaré dans une conférence de presse le chef de la police criminelle du canton, Markus Gisin. Le meurtrier a d'abord abattu avec une arme de poing ses beaux-parents âgés de 58 et 57 ans, et son beau-frère âgé de 32 ans.

Puis il a quitté les lieux et, non loin, a tué une quatrième personne, un homme de 46 ans, avant de se suicider. La police ignore, à ce stade de l'enquête, si la quatrième victime avait elle aussi un lien familial avec le meurtrier ou si elle s'est trouvée au mauvais moment au mauvais endroit.

L'auteur du crime, qui bénéficiait de l'aide sociale comme sa famille, était déjà connu des services de police et avait déjà fait l'objet d'une condamnation pour faits de violence. Il n'avait pas de permis de port d'arme, selon la police.

Ce sont les habitants du quartier qui avaient alerté la police samedi vers 23h15, après avoir entendu plusieurs coups de feu. Ce n’est pas la première fois qu’un drame de ce genre se produit dans cette ville de 5.000 habitants: le 13 décembre 1985, un agent immobilier avait abattu l'amant de sa compagne ainsi que deux prostituées; il avait écopé de vingt ans de prison, selon La Tribune de Genève.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don