Surveillante de prison filmée à Sequedin: la vidéo de la fellation à un détenu

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Surveillante de prison filmée à Sequedin: la vidéo de la fellation à un détenu

Publié le 18/07/2018 à 12:35 - Mise à jour à 12:45
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La vidéo d'une surveillante pratiquant une fellation sur un détenu de la prison de Lille-Sequedin a été diffusée sur Snapchat et a entraîné l'ouverture d'une enquête au sein de l'administration pénitentiaire.

La vidéo embarrasse l'administration pénitentiaire mais ne cesse de faire parler d'elle. Un court film montrant une surveillante de prison prodiguer une fellation à un détenu du centre de Lille-Sequedin a provoqué l'ouverture d'une enquête.

La vidéo prise en caméra cachée a été diffusée sur le réseau social Snapchat avec l'un des portables de ce même détenu.

La scène se déroule dans une cellule. On y voit la surveillante, qui était en fait une stagiaire encore en formation, vérifier que personne ne passe dans le couloir le plus proche et brièvement s'agenouiller aux pieds d'un détenu torse nu.

A voir aussi: Vidéo à caractère sexuel à la prison de Sequedin - le détenu témoigne

L'homme, emprisonné depuis 2017 pour des affaires de vol et de trafic de stupéfiants, a d'ailleurs témoigné sur cette vidéo polémique au micro de France 3 Hauts-de-France mardi 17.

"La surveillante, c'est une stagiaire qui était dans mon bâtiment. Elle était là depuis une semaine. Mes codétenus m'ont dit qu'elle était un peu «tchatcheuse» donc on parlait en rigolant et un jour, ça a été au bisou et voilà quoi... A ce moment-là, j'étais tout seul en cellule, mes codétenus étaient chez le coiffeur", a-t-il indiqué pour remettre les événement dans leur contexte.

Il a affirmé avoir lui-même pris la vidéo et l'avoir ensuite diffusée, expliquant que la situation ne le choquait pas, "ça me fait rigoler" a ajouté celui qui a été transféré dans un autre centre de détention.

La surveillante stagiaire doit quant a elle beaucoup moins "rigoler". La directrice de l'ENAP, l'Ecole nationale de l'administration pénitentiaire, a en effet demandé l'interruption de la formation de la jeune femme. Une procédure disciplinaire a en plus été engagée contre elle.

A lire aussi:

VIDEO - Sexe en prison - derrière les images de fellation à un détenu, la place des surveillantes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La vidéo de la surveillante en train de prodiguer une fellation à un détenu a provoqué l'ouverture d'une enquête.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-