Suspension de la gendarme, compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly

Mauvaise fréquentation?

Suspension de la gendarme, compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly

Publié le :

Vendredi 13 Février 2015 - 09:52

Mise à jour :

Vendredi 13 Février 2015 - 20:57
Une femme gendarme a été suspendue de ses fonctions. Elle est soupçonnée d'avoir porté assistance à son compagnon en prison, un proche d'Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.
©Witt/Sipa

Auteur : MM

 
-A +A

L'histoire avait fait grand bruit dans les services de la gendarmerie. La gendarme, officier du renseignement et compagne d'un proche d'Amedy Coulibaly (auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d'otages de la porte de Vincennes) a été suspendue de ses fonctions, jeudi 12. L'affaire avait été révélée par Le Canard enchaîné mercredi 4 février.

Elle est soupçonnée d'avoir porté assistance - en acheminant notamment du courrier dissimulé dans des vêtements en prison - à son compagnon Amar R. (écroué fin janvier dans une affaire de trafic d'armes et de stupéfiants), probable complice de l'un des auteurs des attentats qui ont frappé Paris début janvier.  Les deux hommes auraient tenté, ensemble, d'échanger un véhicule contre des armes, fin décembre.  Le jour de l'attentat, le téléphone d'Amar R. avait été détecté par une antenne relais non loin de l'épicerie cacher de la porte de Vincennes, comme l'a révélé Le Canard enchainé

La gendarme travaillait au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui n'est autre qu'un des plus importants centres de la surveillance électronique de la gendarmerie, où elle aurait fait pénétré son compagnon. Le journal satyrique a également expliqué qu'elle s'était convertie à l'Islam il y a quelques années.

Dans une interview donnée à TF1 le dimanche 8 février, malgré l’interdiction formelle de sa hiérarchie, la gendarme de 34 ans a raconté qu’elle avait rencontré son compagnon il y a un an lors d’un dîner chez des amis communs. Elle dit avoir découvert les liens entre son ami et Amedy Coulibaly le soir de la prise d’otages. Son compagnon lui a en effet confié qu’il avait rencontré Amedy Coulibaly à la prison de Villepinte.

Selon le journal L'Essor de la gendarmerie, la suspension "a trait à ses visites en prison". Cette source rappelle qu'elle est "présumée innocente" en l'état des investigations qui "sont en cours" dans cette affaire.

Auteur : MM

 
La femme gendarme, compagne d'un proche de Coulibaly, a été suspendue de ses fonctions.

Commentaires

-