Syrie: des Français de la "Brigade Henri Krasucki" se battant aux côtés des Kurdes soutiennent les salariés d'Air France

Syrie: des Français de la "Brigade Henri Krasucki" se battant aux côtés des Kurdes soutiennent les salariés d'Air France

Publié le :

Mercredi 28 Septembre 2016 - 14:54

Mise à jour :

Mercredi 28 Septembre 2016 - 15:09
Les salariés d'Air France jugés pour l'affaire de la "chemise arrachée" ont reçu un soutien inattendu: celui de la "Brigade Henri Krasucki", qui lutte contre Daech aux côtés des combattants kurdes de YPG.
©CGT Cheminots Versailles/Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'image semble quelque peu surréaliste. Sur cette photo postée sur la page Facebook de la CGT Cheminots Versailles, on voit 5 hommes en treillis, le visage caché par des keffiehs et kalachnikov à la main, posant devant un graffiti écrit en rouge et noir: "Liberté pour les 16 d'Air France! Victoire pour la CGT! Brigade Henri Krasucki".

La photo a été prise à Manbij, dans le Nord-Est de la Syrie, non loin d'Alep, libéré du joug de l'Etat islamique en août dernier, par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants issus des milices d'autodéfense kurdes YPG et des tribus arabes sunnites de la région. Si le message est en français, c'est que les combattants qui posent sur le toit d'un immeuble détruit avec un grande fresque à la gloire de l'organisation Etat islamique en toile fond ne sont pas des Kurdes mais bien des Français.

Ils appartiennent les membres de la "Brigade Henri Krasucki", une branche des Brigades internationales de Libération, une unité de combattants étrangers d'inspiration marxiste, qui combat les djihadistes de Daech aux côtés des YPG Kurdes en Syrie. Certains de ses membres seraient syndiqué à la CGT.

Dans leur communiqué relayé par le CGT Cheminots Versailles, les membres de cette brigade expliquent qu'ils ont pris cette photo, en octobre 2015. "Le 27 Septembre se tiendra le procès des 16 syndicalistes d'Air France poursuivis pour ne pas s'être pliés devant leur direction et pour avoir exprimé leur juste colère à travers le sacrifice d'une chemise. Une chemise contre les centaines de vies de travailleuses et de travailleurs brisées" écrivent les combattants français.

Contacté par BFMTV, le journaliste Nicolas Hénin a confirmé l'authenticité de cette photo. "La brigade Krasucki est composée de quelques hommes qui sont en Syrie depuis au moins un an. Ils avaient déjà publié des messages appelant à venger le Bataclan. Pour eux, Daech c'est l'impérialisme, et il faut le combattre", a-t-il fait savoir.

Une authenticité que confirme CGT assure: "notre canal d info est sûr!". Et explique: "des centaines de progressistes étrangers, dont de France, sont engagés au Rojava (le Kurdistan syrien, NDLR) révolutionnaire au sein de l'armée kurde. La première +brigade syndicaliste+ fut celle des cheminots britanniques du RMT, la brigade Bob Crow dont nous relayons les messages sur notre site".

Henri Krasucki a été secrétaire général de la CGT de 1982 à 1992. Résistant, il fut membre actif de la section juive des FTP-MOI pendant la Seconde Guerre mondiale. Déporté à Buchenwald après son arrestation en mai 1943, il revient vivant des camps de la mort. Il s'est éteint à Paris le 24 janvier 2003.

 

Les salariés d'Air France jugés pour l'affaire de la "chemise arrachée" ont reçu un soutien inattendu.


Commentaires

-