Syrie: six djihadistes français auraient été tués par une frappe aérienne française

Syrie: six djihadistes français auraient été tués par une frappe aérienne française

Publié le :

Lundi 12 Octobre 2015 - 10:04

Mise à jour :

Lundi 12 Octobre 2015 - 10:19
©Ministère de la Défense.
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des djihadistes français auraient été tués par les frappes menées par Paris en Syrie contre Daech la semaine dernière. C'est une source gouvernementale qui l'a annoncé ce lundi matin, sans toutefois préciser le nombre.

On le savait depuis la semaine dernière, la France a mené un raid aérien contre un centre d'entrainement de Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique) en Syrie, près de la ville de Raqqa ("capitale" du califat de l'EI), dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9. On en sait désormais un peu plus sur les résultats de cette attaque. "Les frappes françaises en Syrie ont tué des djihadistes. Il pourrait y avoir des djihadistes français parmi eux", ont annoncé ce lundi Le Figaro et Europe-1, citant une source gouvernementale française. "Le chiffre de six a été annoncé probablement par une ONG syrienne (l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme, NDLR). A cette heure, nous ne pouvons pas le confirmer", a ajouté cette source.

De son côté, le Premier ministre Manuel Valls, qui effectue une tournée au Moyen-Orient, a souligné dimanche 11 depuis la Jordanie que la France a décidé de "frapper Daech au nom de la légitime défense puisque Daech prépare depuis la Syrie des attentats contre la France". Et d'ajouter: "nous frappons Daech et tous ceux qui, au sein de Daech, quelles que soient leurs origines ou leurs nationalités, ont décidé de frapper la France et donc de frapper leur propre pays". "Tous ceux qui rejoignent ces camps d'entraînement, tous ceux qui rejoignent Daech, doivent savoir qu'ils peuvent être frappés demain", a prévenu le chef du gouvernement.

Toujours selon Manuel Valls, actuellement entre 500 et 600 Français ou résidents français se trouvent aux côtés de l'Etat islamique sur son "califat" qui se trouve à cheval sur les territoires syrien et irakien.

Accompagné du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, Manuel Valls doit se rendre ce lundi sur une base militaire située en Jordanie et d'où partent les avions français qui mènent des frappes en Irak et, depuis quelques semaines, en Syrie. Il s'envolera ensuite pour l'Arabie saoudite, dernière étape de son voyage au Moyen-Orient.

 

La dernière frappe aérienne en date contre l'Etat islamique aurait tué six djihadistes français.

Commentaires

-