Tariq Ramadan aurait versé de l'argent à une femme contre son silence

"Manipulateur"

Tariq Ramadan aurait versé de l'argent à une femme contre son silence

Publié le :

Mercredi 04 Avril 2018 - 18:01

Mise à jour :

Mercredi 04 Avril 2018 - 18:37
Le théologien Tariq Ramadan a versé la somme de 27.000 euros à une femme contre son silence selon Médiapart et "Vif". Les faits se seraient déroulés en 2015.
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nouvelle révélation dans l'affaire Tariq Ramadan: Médiapart et Vif ont dévoilé ce mercredi 4 que le théologien aurait versé une somme d'argent à une femme contre son silence. Selon les deux médias, les faits se sont déroulés en 2015, avant que soient déposées les plaintes pour viol le visant.

La femme, une quadragénaire vivant à Bruxelles, avait multiplié les messages et les publications sur les réseaux sociaux dans les lesquels elle accusait Tariq Ramadan d'avoir un comportement déviant avec les femmes.

A voir aussi: La troisième femme qui accuse Tariq Ramadan de viol s'exprime

Le théologien avait saisi la justice pour faire cesser ces accusations mais lui et la femme auraient finalement trouvé un accord: 27.000 euros.

"Cet accord prévoit que (cette femme) retire ses publications sur le web et cesse d'en publier de nouvelles, moyennant une somme d'argent donnée par Tariq Ramadan", a expliqué le juge Luc Hennart.

La Belge a prétendu avoir été une maîtresse du Suisse, qu'elle aurait fréquenté durant cinq années jusqu'en 2013. Au contraire de trois autres femmes avant elle, elle n'accuse pas Tariq Ramadan de viol mais décrit dans une vidéo (datant de 2014) la relation houleuse qu'elle a eu avec le prédicateur.

Elle a expliqué avoir vécu une relation "destructrice" avec ce "manipulateur destructeur". Toujours dans la vidéo, elle indiquait que d'autres femmes avant elle avaient été "piégées" par l'homme charismatique. Elle promettait alors de mener un "combat" pour que ces faits soient révélés au grand jour.

Elle a aussi décrit un homme violent qui lui a une fois "mordu le bras jusqu'au sang". Pourtant aujourd'hui elle préfère garder le silence et n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes.

Du côté de Tariq Ramadan, qui est actuellement incarcéré suite à des accusation de viol, son avocate a rappelé le "respect du secret professionnel" et n'a pas souhaité commenter l'affaire dans une plus ample mesure.

Un "accord transactionnel peut avoir beaucoup de raisons et notamment d'éviter un litige qui est très coûteux", a-t-elle indiqué.

Tariq Ramadan aurait versé une forte somme d'argent à une femme qui l'accusait de déviance.

Commentaires

-