Tariq Ramadan: du sperme du théologien sur une robe noire d'une accusatrice?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 avril 2018 - 13:34
Image
Le théologien suisse Tariq Ramadan lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016
Crédits
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
Tariq Ramadan pourrait être contraint de reconnaître une relation sexuelle avec une des plaignantes.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
La défense de Tariq Ramadan risque de changer après que la troisième femme qui l’accuse a transmis une robe aux juges, dont l’examen pourrait prouver une relation sexuelle entre l’islamologue et la plaignante. Du sperme du théologien se trouverait sur le vêtement.

La défense de Tariq Ramadan est une nouvelle fois mise à mal. Acussé de viols et d'agressions sexuelle par cinq femmes différentes (dont trois en France), le théologien musulman a toujours nié avoir eu des relations sexuelles, même consenties, avec les plaignantes.

Toutefois, une nouvelle pièce à conviction vient d'être versée au dossier d'instruction en France qui pourrait prouver un acte sexuel entre Tariq Ramadan et l'un de ses accusatrices. La troisième femme à avoir porté plainte contre l'islamologue, a ainsi conservé depuis 2013 une petite robe noire dans un sac plastique, qu'elle a remise aux policiers.

Lire - Accusations de viol: l'enquête met à mal un alibi de Tariq Ramadan 

Les juges d'instruction ont demandé officiellement, mercredi 18 avril, l’expertise de ce vêtement dos nu, taille XS, de marque Zara. Selon la victime présumée, Tariq Ramadan y a laissé une tache de sperme au centre, au cours d’un des neuf viols dont elle l’accuse.

"Il reconnaît effectivement avoir eu une relation avec elle mais elle n'était pas ce qu'elle a décrit. Il s'expliquera quand il sera interrogé par les juges", témoigne son nouvel avocat Emmanuel Marsigny dans Libération qui ne veut toutefois pas dire si cette relation était à connotation sexuelle ou non. 

Le théologien suisse de 55 ans, qui avait invoqué sans succès son état de santé pour être libéré, "souffre d'une sclérose en plaques depuis 2006, diagnostic considéré comme certain", concluent les médecins dans leur rapport déposé mercredi chez les juges d'instruction. Toutefois, son traitement médical "n'est pas incompatible" avec sa détention provisoire.

Lire aussi - Atteint de sclérose en plaques, Ramadan peut être soigné en prison

Tariq Ramadan qui a longtemps été une figure médiatique et influente de l'islam en Europe, est incarcéré en France depuis sa mise en examen pour viols en février, dans l'enquête ouverte après les plaintes de deux femmes fin octobre.

Voir - Tariq Ramadan visé par une cinquième plainte pour viol

Début mars, une troisième femme a porté plainte, affirmant avoir subi de multiples viols entre 2013 et 2014. En Suisse, une femme a également déposé plainte la semaine dernière contre l'islamologue, l'accusant de l'avoir violée et séquestrée en 2009 dans une chambre d'hôtel de Genève.

À LIRE AUSSI

Image
Le théologien suisse Tariq Ramadan, le 15 novembre 2003 à Ivry-sur-Seine, lors d'une table ronde à l'occasion du Forum social européen
Accusations de viol: l'enquête met à mal un alibi de Tariq Ramadan
A quelle heure Tariq Ramadan est-il arrivé à Lyon le 9 octobre 2009, date à laquelle une femme l'accuse de viol dans l'après-midi ? Ses avocats ont affirmé que l'islam...
25 mars 2018 - 20:47
Image
Le théologien suisse Tariq Ramadan, le 15 novembre 2003 à Ivry-sur-Seine, lors d'une table ronde à l'occasion du Forum social européen
Atteint de sclérose en plaques, Ramadan peut être soigné en prison
Tariq Ramadan, écroué en février pour des accusations de viols qui se sont depuis multipliées, souffre d'une sclérose en plaques mais son traitement médical "n'est pas...
19 avril 2018 - 01:01
Société
Image
Le théologien suisse Tariq Ramadan, le 15 novembre 2003 à Ivry-sur-Seine, lors d'une table ronde à l'occasion du Forum social européen
Tariq Ramadan visé par une cinquième plainte pour viol
Une Suisse a déposé plainte pour viol contre Tariq Ramadan auprès de la justice helvétique. Elle accuse l'islamologue de l'avoir frappée et de lui avoir imposé des act...
13 avril 2018 - 18:21
Société