Tarn-et-Garonne: un militaire meurt écrasé par un blindé durant un exercice

Membre du 3eme RPiMa

Tarn-et-Garonne: un militaire meurt écrasé par un blindé durant un exercice

Publié le :

Jeudi 03 Août 2017 - 07:09

Mise à jour :

Jeudi 03 Août 2017 - 07:13
Un adjudant du 3ème RPIMa a été tué mercredi à Caylus (Tarn-et-Garonne) durant un exercice. Il a été éjecté du véhicule blindé qui le transportait puis écrasé par celui-ci dans des circonstances qui restent à éclaircir. Le ministère des Armées a fait part de son soutien à ses proches et frères d'armes.
© Raigo Pajula / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un militaire français est mort mercredi 2 durant un exercice mené au camp de Caylus, dans le Tarn-et-Garonne. Il a été écrasé par un véhicule blindé après que celui-ci se soit retourné. Un autre militaire a été légèrement blessé.

Le dramatique accident s'est produit lors d'un entraînement à la conduite en terrain accidenté. L'homme en question, un adjudant du 3ème régiment parachutiste d'infanterie de marine (RPIMa) de Carcassonne âgé de 37 ans, se trouvait à bord d'un véhicule de l'avant blindé (VAB), un engin de 13 tonnes très utilisé par l'armée qui permet de transporter une dizaine de fantassins sur les théâtres d'opération.

Selon les informations dévoilées par La Dépêche, la VAB s'est retourné "pour une raison indéterminée", a fait savoir l'état-major des armées dans un communiqué, et le sous-officier aurait été éjecté dans des conditions qui restaient ce jeudi 3 à préciser. Il s'est alors retrouvé piégé sous le véhicule. Les pompiers et le Samu ont été appelés et un engin de levage déployé pour libérer le militaire. Mais malgré ces efforts, il a succombé à ses blessures. Il était marié et père d'un enfant. Le conducteur du véhicule a quant à lui été légèrement blessé.

Le ministère des Armées s'est "associé à la douleur de la famille, des proches et des frères d'armes du sous-officier dur 3ème RPIMa décédé" dans un message posté sur son compte Twitter, les assurant de son soutien.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances du drame. Déjà en mai dernier, un accident avait coûté la vie à deux légionnaires dans la Marne. Les deux hommes s'étaient noyés lors d'un exercice en canoë- kayak. 

Le parachutistes s'est retrouvé coincé sous le VAB pour des raisons encore indéterminées (illustration).

Commentaires

-