Tarn: un octogénaire noyait les chats du quartier depuis des années [MAJ]

Tarn: un octogénaire noyait les chats du quartier depuis des années [MAJ]

Publié le :

Jeudi 25 Janvier 2018 - 11:56

Mise à jour :

Jeudi 25 Janvier 2018 - 14:26
© SABAH ARAR / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Lavaur, dans le Tarn, un octogénaire a été pris en flagrant délit du meurtre d'un chat. Il l'avait piégé dans une cage et noyé. Son mode opératoire depuis des années. La gendarmerie a ouvert une enquête pour cruauté envers les animaux. [MAJ à 14h10: La fondation 30 millions d'amis a déposé plainte et s'est constituée partie civile]

Les gendarmes de Lavaur (Tarn) ont découvert mardi 23 la terrible entreprise d'un octogénaire de la commune, qui sévissait depuis des années.

Un témoin a vu cet homme en train de tuer un chat dans son jardin selon une information du quotidien local le Journal d'Ici. La pauvre bête était enfermée dans une cage et l'homme le noyait. Avant d'en avertir les autorités, le témoin en question a raconté ce qu'il venait de voir à un ami, qui venait de perdre son animal de compagnie. Le troisième depuis 2010.

Cet ami est alors allé voir de quoi il en retournait et a bien vu le retraité sortir la cage de l'eau avec le chat mort à l'intérieur. "Cet homme n'était ni surpris ni apeuré. Il m'a expliqué que depuis trois ans il se débarrassait de tous les chats qui rentraient dans sa propriété. Ça lui semblait normal", a-t-il expliqué Alexandre à La Dépêche du Midi.

Lire aussi: qui arrêtera le tueur en série de chats du sud londonien?

Le mode opératoire de ce tueur en série de chats était bien rodé. Il avait disposé des pièges dans son jardin et en relevait le contenu tous les matins. S'il y avait un félin à l'intérieur, il procédait à la mise à mort.

Alexandre a prévenu les gendarmes, qui sont venus constater les dégâts. Il a ensuite décidé d'alerter la SPA et envisage désormais de porter plainte. L'histoire ne dit pas en revanche si son chat a bel et bien été assassiné par cet individu.

De son côté, la gendarmerie a ouvert une enquête pour cruauté envers les animaux.

Mise à jour à 14h10: Après avoir pris connaissance de ce fait divers atroce, la Fondation 30 millions d'amis a fait savoir à France-Soir qu'elle avait porté plainte pour "actes de cruauté" et "sévices graves", en se constituant également partie civile.

Un octogénaire tueur en série de chats a été pris en flagrant délit mardi à Lavaur dans le Tarn.


Commentaires

-